Isolement lamartine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de l’Isolement.

I) Spectacle d’une nature romantique
II) Un poète désespéré et nihiliste
III) Un lyrisme transcendantal ( refuge idéaliste )

Nous avons ici un poème intitulél’Isolement de Lamartine écrit en 1820. Mince recueil de 24 poèmes en parfaite adéquation avec le Romantisme. Les médiations se présentent alors comme une rêverie sur l’amour et la foi. Ici, Lamartineévoque le souvenir de son amante Julie Charles. Il nous livre alors ses regrets, ses désespoirs, ses élans devant la fuite du temps et sa hantise de la mort. Dans Isolement, les quatrains se succèdentcomme une longue lamentation élégiaque en Alexandrins graves et solennels.
-Ce poème lyrique et pathétique n’est-il pas le prétexte à l’idéalisation et le culte de l’absence de l’être aimé ?
-Dans quelles mesures Lamartine exprime t-il un mal de vivre universel et idéalisé ?

I-a) Cadre Idyllique
Nous avons une nature en plongée, que l’on perçoit depuis le haut de la montagne. Pointde vue supérieur, dominateur. Il s’agit d’un moment propice à l’intimité, c’est le crépuscule. Lamartine s’exprime à la 1ere personne du singulier Donc pacte lyrique et autobiographique sur le ton dela confidence où se mêlent la nature et l’homme.
Les éléments végétaux sont familiers, articles définis Intimité avec la nature. L’adverbe ‘’ Souvent ‘’ prouve qu’il n’y a pas delassitude.
b) Symbolique Romantique
Ce moment de contemplation s’accompagne de références littéraires et mythologiques ‘’ La reine de ombres ‘’, la présence d’Aphrodite, nature escarpée, momentpropice à la solitude.
c) Nature qui inspire
Système plus narratif que descriptif car le poète agit. Il est spectateur de la fuite du temps Contemplation descendante d’un poète inspiré.II-a) Accents mélancoliques
Les accents lyriques s’assombrissent fortement avec l’adverbe ‘’ tristement ‘’ vers 2, couleurs sombres, champ lexical de la mort, d’un lieu qui s’achève....
tracking img