Israel en quete de son unite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GRAND SEMINAIRE SAINT PAUL ANNEE ACADEMIQUE
D’ABADIJIN- KOUTE 2010- 2011
CYCLE DE PHILOSOPHIE
BP. 1880 ABIDJAN 23
TEL : 23-47-25-78
TRAVAIL DE
RECHERCHE BIBLIQUETHEME :
ISRAEL EN QUETE
DE SON UNITE
ETUDIANT SOUS LA DIRECTIONKONAN KONAN JEAN CLAUDE BERNARD AMALAMAN

SOMMAIRE

INTRODUCTION…………………………………………………………

I – ETUDDE CHRONOLOGIQUE DES
EVNEMENTS EN ISRAEL……………………………………………..
1 – TABLEAU CHRONOLOGIQUE…………………………………………..
2 – OBSERVATION DU TABLEAU…………………………………………..
3 – ANALYSE DU TABLEAU………………………………………………...

II – LA PART DE RESPONSABILITE DES PERSONNAGESPROTAGONISTES DANS LA CRISE……………………………….
1 – LES ROIS………………………………………………………………..
2 – LES PROPHETES………………………………………………………..
3 – LES PEUPLES……………………………………………………………

III – LA GESTION DEV LA CRISE IVORIENNE
A LA LUMIERE DE L’EXPERIENCE D’ISRAEL……………….
1 – AU NIVEAU POLITIQUE………………………………………………..
2 – AU NIVEAU SOCIAL…………………………………………………….
3 – AU NIVEAU RELIGIEUX ETPASTORAL……………………………....

CONCLUSION……………………………………………………………

BIBLIOGRAPHIE………………………………………………………..

INTRODUCTION
Avant la période de la royauté, le seul lien entre les douze tribus était leur foi religieuse en Yahvé. A partir de Saul, et surtout de David et de Salomon, le lien est devenu politique, mais il fut toujours fragile. Sous un seulroi, les tribus gardèrent leur originalité. Les maladresses économies de Salomon et de Roboam mettent le comble à l’exaspération des tribus du nord : à la première difficulté, chaque groupe rentre chez soi et rompe l’unité. Ainsi apparaissent deux royaumes celui d’Israël (Royaume du Nord) et celui de Juda (Royaume du Sud). Or, les habitants du Nord avaient pris l’habitude de se rendre en pèlerinageà Jérusalem, où se trouvait l’Arche d’Alliance. Jéroboam, roi des dix tribus du Nord, voit d’un mauvais œil ce mouvement qui continue. Il va donc remettre en honneur deux anciens sanctuaires, Béthel et Dane. Le schisme humain se double alors d’un schisme religieux. Nous assistons dès lors à la décadence humaine et religieuse du peuple de Dieu : l’idolâtrie, les divisions, les injustices socialesruinent peu à peu les relations humaines à l’intérieur du peuple d’Israël, et en font la proie facile des grands empires voisins. Lorsqu’Israël se sépare, il perd le bénéfice des promesses que Dieu fait à David, et qu’il ne retira pas à ses descendants même coupables. Le royaume du nord aura son temps de prospérité. Mais il n’y aura pas de stabilité dans les pouvoirs et bien des usurpateurs seferont roi sans que leurs descendants arrivent à se maintenir sur le trône. Il semblerait que Dieu traite chacun d’eux selon ses propres mérites. Pendant ce temps au contraire, en Juda, les descendants de David, bons ou mauvais, se succéderont sans interruption durant quatre siècles : leur histoire est gouvernée et dominée par la promesse de Dieu C’est pendant cette période que les « prophètes »interviennent, comme des défenseurs de la Foi et des combattants pour la justice.


2 - OBSERVATION DU TABLEAU
Nous constatons que le tableau est défini comme suit : d’abord une période pour le royaume d’Israël allant de (933-724), c’est- à- dire de Jéroboam 1er à Osée dernier roi d’Israël et une autre période pour le royaume de Juda allant de...
tracking img