Itinerario de un chicano

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2030 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé du devoir relatif à la transformation récente de la condition salariale.

I- Les nouvelles formes d’organisation du travail et transformation de la condition salariale.

Document 1 : impact de l’individualisation des salaires selon les CSP ?

1-mode de calcul de «  part de l’individualisation »
augmentation individualisé de salaire/ totaldes augmentations tous types confondus x100

2- Si en 2004, 42,7% des augmentations salariales étaient individualisées, soient respectivement 70% et 53% pour les cadres supérieures et les professions intermédiaires, contre seulement 29,2% et 35,54% pour les ouvriers et les employés. L’importance de l’individualisation salariale s’est nettement accrue avec la diffusion desNFOT qui ont conduit à la remise en cause du rapport salarial fordiste. La part individualisée du salaire semble croître avec la qualification des travailleurs, et donc leur position hiérarchique dans la division du travail, qui détermine la nature de leurs tâches. Le travail des cadres et dans une moindre mesure celui des professions intermédiaires a un caractère individuel, ils ont plusd’autonomie et de responsabilité dans l’exercice de leurs fonctions, et sont désormais soumis à des obligations de résultat, davantage que les ouvriers et les employés . C’est pourquoi, une part croissante de la progression de leur salaire est désormais individualisée.
C’est un retour au vieux principe taylorien «  la prime au rendement », qui s’applique désormais aux Cadres supérieurs.

Document 2 :Evolution de l’individualisation des augmentations salariales.

1- Ce graphique visualise la part en % des salariés , selon le type d’augmentation reçue , en distinguant les augmentations individualisées, mixtes et générales sur la période 2000 -2004, en France.
Mode de calcul des % := nombre de salariés par type d’augmentation reçue / nombre total des salariés x 100
Constat des faits
Sila part des salariés ayant bénéficié d’une augmentation individualisée de salaires en 2000 était plus importante ( 25%) que les autres types d’augmentations ( 15%). Les augmentations générales et mixtes concernaient à part quasi-égale les salariés de 2000 à 2004, tandis que la part des salariés ayant reçu une augmentation générale s’est elle légèrement accrue de 2003 à 2005 ( +5 points).

.  2-ON peut déduire des ces observations, que les politiques salariales des entreprises ne sont fixées une bonne fois pour toutes, cela dépend de leur situation financière qui est fortement influencée par l’état de la conjoncture économique et donc le montant de leur chiffre d’affaires et des bénéfices réalisés. Ainsi en période de bonne croissance de leur activité, elles peuvent accorder davantaged’augmentation individualisé sous forme d’intéressement aux résultats notamment pour les cadres, ce qui s’observe en 2000 année qui clôt la phase d’expansion de la 2è moitié des années 90. A l’inverse en période d’essoufflement de leur activité, les augmentations générales et mixtes tendent à l’emporter.

Document 3 : les enjeux d’une gestion individualisée des salaires.

1- L’auteur de cetexte passe en revue les nouvelles pratiques des entreprises concernant la gestion de leurs salariés. Au caractère collectif du rapport salarial fordiste, l’entreprise flexible a substitué une relation salariale nettement plus individualisé, et de fait le salarié est moins protégé que par le passé par le contrat de travail et les conventions collectives. D’une part, il bénéficie plus de la stabilitéde l’emploi «  chaque collaborateur … siège ejectable », il peut à tout moment se voir notifier une décision de licenciement ou de non renouvellement d’un contrat de travail temporaire. D’autre part il est de plus en plus jugé sur ses performances individuelles, soit sa propre contribution aux performances de l’entreprise qu’il doit sans cesse améliorer, car de son implication en faveur de la...
tracking img