Jacky jacky

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECRITURE D'INVENTION DE FRANCAIS
[ Jules Romains est dans sa loge après la représentation de "Knock", une des pièces de théatre qu'il a écrit, quand quelqu'un toque à la porte ]
Jules Romains : - Oui, entrez.
Monsieur Larigolade : - Bonjour Monsieur, je me présente, Jacky Larigolade, diplomé de médecine depuis quarante ans. Je viens vous voir dans votre loge pour vous faire savoir que j'ai étéprofondément choqué par votre pièce. N'avez pas pensé aux effets que peut avoir votre pièce sur les gens ? Dans votre pièce, Knock se joue de la crédulité de son patient, et vous n'avez même pas songé qu'en voyant votre[ ] , les gens pourraient douter des médecins ? Les médecins sont censés être des Hommes droits, fiables et avec vos singeries vous discréditez totalement les médecins du mondeentier !
Jules Romains : - Je vous arrête tout de suite monsieur, le but de mon oeuvre est simplement de faire rire les gens, seul un idiot croirait que tout les médecins sont comme Knock, même s'il est vrai que certains médecins sont de véritables charlatans prets à tout pour gagner quelques Francs. Et puis...., sans vouloir vous vexer mais..., je pense que si cela ne vous fait pas rire, c'estsimplement le fait que cela touche à votre fierté, , vous êtes simplement véxé et permettez moi du vous dire qu'il n'y à que la vérité qui blesse, j'en conclurai donc que vous faites vous même parti de ces charlatants qui se prennent pour des médecins.
Monsieur Larigolade : - Comment osez vous me juger ainsi ? En effet je suis véxé, mais en aucun cas je ne ressemble à ce genre de médecins la !Je mesuis engagé lors du serment d'hypocrate à être juste, à enseigner ma profession à tout le monde et à le faire bien sans jamais profiter de la crédulité et l'ignorance de certains de mes clients ! De plus, je trouve cela facile de se moquer des autres mais vous, aimeriez-vous que l'on se moque de votre profession ?
Jules Romains : - Ecoutez bien ce que je vais vous dire Monsieur : Pour moi, il estpossible de rire de tout, donc en effet, cela pourrait être une bonne idée pour ma prochaine piéce de théatre de me moquer de ma profession.
Monsieur Larigolade : - Vous dites que l'on peut rire de tout ? Vous vous payez ma tête ?
Jules Romains : - Non je vous assure que l'on peut rire de tout, même des sujets les plus graves. Il faut simplement savoir si prendre. Tenez, dites moi quels sont,selon vous, les sujet les plus graves ?
Monsieur Larigolade : -(d'un air de profonde concentration) Et bien, je pense que la guerre et la pauvreté sont les sujets les plus graves. Mais vous n'arriverez jamais à me convaincre, pour moi, l'humour est inutile, c'est une chose qui ne devrait même pas éxister, je ne percois aucun plaisir à rigoler.
Jules Romains : - Pourquoi pensez vous cela ?Monsieur Larigolade : - Eh bien, il n'y à qu'une chose qui est réellement essentiel dans la vie, le sérieux, c'est la clé de tout. Si l'on est sérieux, on travail dur, et c'est en travaillant dur que l'on arrive à ses fins.
Jules Romains : - Cela est bien vrai, mais cependant, on peut être sérieux tout en faisant de l'humour. Moi, par exemple, lorsque j'écris mes pièces, je suis sérieux, etpourtant, je parle d'humour et je vous assure que c'est énormément de travail car ce n'est pas facile de faire rire les gens. Mais revenons notre sujet de tout à l'heure, vous allez voir que je vais réussir à vous convaincre que l'humour n'est pas inutile. Vous m'avez dis que pour vous la guerre et la pauvreté sont des sujets graves et donc que l'on ne peut pas en rire, c'est bien ça ?
MonsieurLarigolade : - Oui, c'est bien ce que j'ai dis. Vous vous souvenez certainement qu'il y a dix ans nous étions en guerre contre les Allemands ?
Jules Romains : - Oui, je m'en souviens, quelle sombre époque, mais pourquoi me parlez vous de cela ?
Monsieur Larigolade : -Eh bien ,durant la guerre, j'étais déja médecin, je travaillais dans un hopital pour soigner les blessés de guerre. Et je peux vous...
tracking img