Jacques de la palice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques II de Chabannes dit Jacques de la Palice, seigneur de la Palice, de Pacy, de Chauverothe, de Bort-le-Comte et de Héron, est né en 1470 et mort le 24 février 1525.

Ilservit sous trois rois de France et participa glorieusement à toutes les guerres d'Italie de son temps. On le trouve à la prise de Naples en 1495, à la conquête du duché de Milan en1500.

Il s’empara en 1501, de plusieurs places dans les Abruzzes et les Pouilles. Il fut blessé et fait prisonnier par le duc de Terranova au siège de Rouvre en 1502. Libéré en1504, il prit une part glorieuse aux batailles d’Agnadel et de Ravenne et fut grièvement blessé.

En 1511, il accède au titre de Grand maître de France.

Sa valeur, qui leportait toujours en avant au plus fort du combat, le fit faire à nouveau prisonnier à Guinegate en 1513, mais il put s’échapper et prendre part à la prise de Villefranche et à labataille de Marignan.

Maréchal le 2 janvier 1515, il reprit Calais pour traiter la paix avec les envoyés de l’empereur. La négociation ayant échoué, il retourna en Italie et commandale Corps du centre du combat de la Bicoque en 1522.

Il fut envoyé en 1523 au secours de Fontarabie qu’il put ravitailler. Il obligea le connétable de Bourbon à lever le siègede Marseille, s’empara d’Avignon et termina glorieusement sa carrière à la malheureuse journée de Pavie ou il commandait l’avant-garde.

Maréchal de France, il sert François Ieret meurt pendant la bataille de Pavie (en 1525) qui l'oppose aux armées italiennes.

Une chanson chantée par ses soldats après sa mort disait : « s'il n'était pas mort il feraitenvie », mais elle fut déformée en « s'il n'était pas mort il ƒerait - serait - envie » ; de cette phrase est sortie le mot lapalissade qui designe une évidence ou tautologie.
tracking img