Jacques robe le renforcement musculaire en gymnastique artistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques ROBE

Le renforcement musculaire en gymnastique artistique
Jacques ROBE est docteur en éducation physique et chargé de cours à la Haute Ecole Francisco Ferrer, responsable de l’Unité d’Enseignement et de Recherche en Education physique, assistant à l’ULB-ISEPK, responsable de l’Unité Pédagogique et Scientifique de Gymnastique, heff_jacques_robe@hotmail.com Le présent article a étérédigé en vue d’une journée de formation continuée à l’Athénée Royal d’Ottignies le 21 août 2006 INTRODUCTION Le travail du renforcement musculaire trouve parfaitement sa place à l’école1,2, en activité parascolaire et en club. Il permet de développer la force sous ses trois principales formes3, à savoir la force-endurance, la force-vitesse et la force maximale. Sans rentrer dans le domaine complexe dela physiologie musculaire, rappelons brièvement quelques définitions. La force-endurance est la capacité de résister à la fatigue pour un effort de longue durée. Une forme toute particulière, rencontrée notamment en gymnastique, est l’endurance en forcevitesse (voir définition suivante) qui prend toute son importance au niveau de la gestion des compétitions et des entraînements de longue durée..L’endurance en force-vitesse est fonction essentiellement de la capacité de récupération des muscles sollicités. La force-vitesse est la force nécessaire pour permettre le déplacement du corps, de certaines parties du corps ou des objets à la vitesse la plus élevée possible. Elle est prépondérante en gymnastique où la plupart des mouvements s’exercent de manière balistique et explosive comme les «kip » (action d’ouverture très rapide des jambes par rapport au tronc). Cette force-vitesse est encore à mettre en parallèle avec la notion de puissance (puissance = force x vitesse).. La force maximale est la plus grande force possible que l’on peut exercer volontairement contre une résistance. En gymnastique, ce type de force se rencontre surtout aux anneaux et au sol pour des mouvements deforce tels que la croix, les planches, les appuis tendus renversé,… Par conséquent, les trois principales formes de force doivent être sollicitées en musculation puisqu’elles trouvent leurs applications dans la pratique de la

1,2

3

MINISTERE DE LA COMMUNAUT2 FRANCAISE (1999), Socles de compétences, Ed. responsable : José DOOMS, Administrateur général, Place Surlet de Chokier 15-17, 1000Bruxelles, 59, pp.91. MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE (2000), Compétences terminales et savoirs requis, Ed.responsable : Martine HERPHELIN, Directrice générale adjointe, Place Surlet de Chokier 15-17, 1000 Bruxelles, 9, pp.11. WEINECK, J.(1997° ? Manuel d’entraînement, Ed. Vigot, Paris, 117-292, pp.577.

1

Le travail de musculation doit aussi tenir compte des différents modes de contractionmusculaire rencontrés1 en gymnastique comme la : -contraction concentrique : le muscle se contracte en se raccourcissant et les points d’insertion musculaires se rapprochent (exemple : rec – suspension / prise d’élan par traction des bras) ; -contraction excentrique : le muscle se contracte en s’allongeant et les points d’insertion s’écartent (exemple : réception d’un saut) ; -contractionstatique ou isométrique :le muscle est en tension mais la longueur du muscle ne varie pas (exemple : croix de fer aux anneaux) ; -contraction pliométrique : elle se caractérise par un étirement rapide du muscle (mode excentrique) avant de se raccourcir (mode concentrique) (exemple : battue sur les deux pieds lors de la phase d’impulsion des sauts). METHODOLOGIE La musculation est un domaine très vastequi se base sur l’application de très nombreuses méthodes d’entraînement comme l’entraînement dynamique positif ou concentrique (séries agonistes, séries pour les antagonistes, méthode bulgare contrariée, système pyramidal,…), l’entraînement dynamique négatif ou excentrique, l’entraînement isométrique, l’entraînement plyométrique,.. Nous préconisons d’organiser le travail du renforcement...
tracking img