Jamais sans ma fille, dossier documentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 51 (12687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Dans le cadre de ma cinquième année d’études secondaires, il nous a été demandé de choisir un livre touchant à la thématique de la famille. Mon choix s’est porté sur le livre de Betty Mahmoody, Jamais sans ma fille.

Nous débuterons par une présentation de l’auteur. Betty Mahmoody est américaine et a épousé en secondes noces, Sayyed Bozorg Mahmoudy, appelé Moody, médecin iranienpratiquant aux Etats-Unis, dont elle aura une fille, Mahtob. Sa vie tourne au cauchemar quand elle accompagne son époux en Iran pour de soi-disant vacances. Elle ne quittera le pays ainsi que son mari « geôlier » que 18 mois plus tard en compagnie de sa fille afin de rentrer aux Etats-Unis. Elle racontera son expérience dans le livre précité. Le titre du livre s'explique par le fait que plusieurspersonnes avaient proposé à Betty de quitter l'Iran sans sa fille, chose qu'elle a toujours refusée.
En parallèle, elle mènera un combat sans relâche pour les femmes vivant une situation similaire à la sienne jusqu’à l’adoption d’une loi gouvernementale. Elle représentera les Etats-Unis à une conférence à La Haye en 1992, conférence portant sur les enlèvements internationaux d’enfants.

Dansune seconde partie, nous nous intéresserons au livre lui-même et en particulier aux différents thèmes rencontrés. Les thèmes principaux sont : le fanatisme et l’endoctrinement religieux, les religions et cultures d’origines différentes, la condition de la femme en Iran ainsi que l’impact de ce « fait divers » sur les décisions gouvernementales.

Dans la troisième partie du dossier et pour lethème particulier de la famille, nous aborderons la vision de la famille en Iran, la différence de culture au sein de la famille nucléaire de Betty et Moody, la possibilité de séparer l’enfant de l’un de ses deux parents dans un pays éloigné ainsi que la manière de concevoir sa maternité par Betty.

Pour terminer, le thème de la famille sera illustré par une sculpture et une poésie.

A présent,faisons connaissance de manière parfois violente avec la famille recomposée de Betty qui ne partira « Jamais sans sa fille ».

1. L’auteur : Betty Mahmoody

1. Biographie

J’aurais préféré prendre appui sur un article émanant d’un autre site que Wikipédia car je sais que l’on peut douter de la véracité des informations. Mais après maintes recherches, il s’avère que peu de lignes sur cetauteur sont disponibles sur la toile. Sans doute cela est-il dû en partie au fait que l’auteur a rejoint son pays natal sous un nom d’emprunt, craignant les représailles de son mari iranien.

Dans cette biographie de Betty Mahmoody, on peut facilement comprendre que ce livre est une autobiographie. L’auteur raconte son histoire, son combat durant dix-huit mois afin de regagner les Etats-Unis alorsqu’elle est retenue contre son gré, avec sa fille Mahtob, en Iran.

On pourrait sans doute qualifier son livre de « best-seller » puisque celui-ci a rencontré un énorme succès si l’on se base sur les chiffres cités dans cet article.

Grâce à ce document, nous pouvons également apprendre que Betty ne s’est pas limitée à sa sauvegarde unique puisqu’elle s’est investie au niveau national pour ladéfense des mères et enfants rencontrant les mêmes difficultés qu’elle et sa fille. Ce combat a d’ailleurs débouché sur la parution d’une loi fédérale sur le territoire américain.

Ce document prouve enfin que l’auteur est contemporaine.

Betty Mahmoody (née le 9 juin 1945 à Alma dans le Michigan) est une écrivaine américaine. Elle est connue surtout pour son livre Jamais sans ma fille et salutte pour les droits des enfants. Au cours d'une conférence faite à Wilmington (Delaware) en avril 2003, elle a raconté les dix-huit mois de calvaire qu'elle avait vécus après son enlèvement. Son mari, le médecin Bozorg Mahmoody, était d'origine iranienne mais avait été élevé aux Etats-Unis ; elle ignorait qu'il était retourné en secret au fondamentalisme musulman, mais elle se méfiait malgré...
tracking img