Japon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3954 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 9 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La cuisine japonaise est considérée comme la cuisine traditionnelle du Japon. ( appelée en Japonais : nihon ryōri (日本料理). Elle est constituée de viandes ou de poissons, de riz ou de nouilles, de légumes et d'algues, généralement assaisonnés avec des condiments locaux. Il est fréquent de manger en accompagnement lors d'un repas une petite soupe ainsi que des salaisons appelées tsukemono le tout enutilisant des baguettes. Les plats les plus typiques sont les sushi et sashimi, les nouilles udon et soba, les plats à la sauce teriyaki les fritures et beignets tels que les tempura, ainsi que le tōfu et le nattō. Les Japonais ont aussi importé des recettes qui ont été adaptées et sont ensuite devenues des classiques comme le katsudon, le riz au curry ou les rāmen. Il existe également desboissons (thé, alcool de riz qui est le sake) et des pâtisseries (wagashi) typiquement japonaises. On trouve de nombreux ustensiles spécifiques à cette cuisine, notamment des couteaux, l'art de la coupe étant très développé au Japon.

1) Cérémonie du thé :

Présentation du Chanoyu :
La cérémonie du thé au Japon, appelé aussi chanoyu (茶の湯), sadō (茶道), ou chadō (茶道) est un rituel traditionnelinfluencé par le bouddhisme zen dans lequel le thé vert en poudre, ou matcha (抹茶), est préparé de manière cérémoniale par un praticien expérimenté et est servi à un petit groupe d'invités dans un cadre calme. Du fait qu'un praticien de la cérémonie du thé doit être familier avec la production et les différents types de thés, avec les kimono, la calligraphie, les arrangements floraux les céramiques,l’encens, et un large ensemble d'autres disciplines et arts traditionnels en plus des pratiques du thé enseignées dans son école, l'étude de la cérémonie du thé prend de nombreuses années et souvent toute une vie. Même pour participer en tant qu'invité dans une cérémonie du thé formelle, une connaissance du sadō est requise, incluant les gestes recommandés, les phrases à dire par les invités, la bonnemanière pour boire le thé et la tenue générale à adopter dans la salle où est servi le thé. (Le sado est l’étude et la doctrine de la cérémonie du thé.) Le praticien a le choix de la décoration de la salle où se déroulera le chanoyu. La cérémonie se déroule traditionnellement dans un chashitsu, une petite maison qui se trouve dans le jardin.

Son histoire :
Le thé en tant que boisson futintroduit au Japon au IXeme siècle par un moine bouddhiste venu de Chine où le thé était déjà connu, selon la légende, depuis plusieurs milliers d'années. Le thé devint rapidement populaire au Japon. Durant le XIIe siècle, une nouvelle forme de thé, le matcha, est introduite. Ce thé vert en poudre, qui dérive de la même plante que celle produisant du thé noir mais non fermenté, fut utilisé tout d'aborddans les rituels religieux des monastères bouddhistes. Pendant le XIIIe siècle, les guerriers samouraï commencèrent à préparer et à boire le matcha. Les fondations de la cérémonie du thé étaient alors posées et il commença à être cultivé localement. Durant le XVIe siècle, le fait de boire du thé se répand à travers tous les niveaux de la société japonaise, Sen no Rikyū, sans doute la figurehistorique la plus connue de la cérémonie du thé, introduit le concept de ichi-go ichi-e, (一期一会, littéralement « une fois, une rencontre »), une croyance selon laquelle chaque rencontre devrait être considérée comme un trésor qui ne pourra jamais se reproduire. Ses enseignements conduisent au développement de nouvelles formes d'architecture et de jardin, d'arts et mène au développement complet du sadō.Les principes qu'il transmit son encore au centre de la cérémonie du thé de nos jours.

Les ustensiles pour le servir :
• Chakin (茶巾), une toile blanche et rectangulaire de lin ou de chanvre est utilisée pour le rituel du nettoyage du bol.
• Fukusa (袱紗), le fukusa est un carré de soie utilisé pour le rituel du nettoyage de l'écope et du natsume ou cha-ire, et pour tenir la bouilloire chaude...
tracking img