Japon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1465 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail de géographie n°2
L’agriculture et l’alimentation mondiale :
La PECHE aU JapON


1. La pêche  |

1.1 Introduction
Le Japon est le plus gros consommateur et importateur de poisson et de fruits de mer du monde. Le pays est le 4e producteur mondial avec 5,5 millions de tonnes de prises (2001). En 2005, ses importations, d'une valeur de près de 17,3 milliards dedollars, représentaient quelque 45 % de la totalité du marché du poisson et des fruits de mer. Les crevettes fraîches ou transformées, le thon, le makaire, le saumon, la truite, le crabe, l'anguille transformée et les œufs de morue et de goberge ont composé environ la moitié des importations japonaises de produits de la pêche. La consommation de produits de la pêche par habitant s'est affaiblie cesdernières années au Japon, mais la capacité du pays de répondre lui-même à la demande intérieure décroît plus rapidement encore, ce qui explique la dépendance grandissante du pays à l'égard des importations. De plus, La pêche côtière représente presque la moitié de la production totale. L’aquaculture (pisciculture, ostréiculture) est pratiquée dans les eaux calmes de la mer du Japon. Les plantationsd’algues d’Honshu fournissent des comestibles conditionnés en lamelles ou en farines ; après broyage, les thalles sont utilisés dans l’industrie des colles.
En effet, le marché japonais offre des débouchés aux exportateurs canadiens de poisson et de fruits de mer, plus précisément pour le maquereau, le crabe des neiges, les crevettes nordiques, le homard et les oursins. De plus, les produits de lapêche tractables qui sont le résultat de méthodes durables et écologiques, qui servent à la lutte contre le vieillissement (sources de collagène ou de glucosamine par exemple) et qui sont présentés dans des emballages permettant aux consommateurs de voir le contenu et de mieux conserver leur fraîcheur seront bien accueillis sur le marché japonais.
L'étroite relation entre les secteurs canadiens etjaponais de la pêche et leur forte intégration créent des occasions de conclure des partenariats et d'investir. En 2005, la part canadienne du marché japonais du poisson et des fruits de mer, en valeur, a été de 3,5 %, mais le Canada est l'un des principaux fournisseurs de crabe des neiges, de homard, d'œufs de poisson et de capelan du Japon.

1.2. La pêche : ressource importante
Le secteurdes pêches a recours, comme matière première, à des ressources naturelles renouvelables et à d'autres ressources, dont il est dépendant. Parmi ces ressources renouvelables figurent des espèces aquatiques, la terre et l'eau. Ainsi,les rivières et lacs japonais sont si étroits que la pêche des ressources continentales se fait à une échelle relativement limitée. Néanmoins, les eaux intérieures jouentun rôle important dans l’approvisionnement de plusieurs types de poissons d'eau douce et de crustacés, tel que l'ayu ,ne fournissant pas seulement des débouchés pour les pêches commerciales mais aussi pour la pêche de loisir, pour la symbiose avec la nature, et la conservation de l'environnement naturel. D'autres ressources sont générées artificiellement, comme les œufs, les aliments et lesengrais. Les ressources halieutiques ne sont pas infinies et le secteur est en concurrence avec d'autres types d'utilisation, notamment en raison de la croissance continue de la production mondiale. En 2002, la production mondiale de poisson a atteint un nouveau record de 133 millions de tonnes.
En règle générale, les ressources issues des pêches de capture sont prises en compte, exploitées et géréespar stock. Elles subissent les conséquences négatives de la pêche et d'autres activités économiques polluantes et nuisibles. Le déclin des ressources marines est préoccupant. En effet, plus de 50 % de ces ressources sont pleinement exploitées. Selon des statistiques récentes, d'autres stocks subissent une surexploitation (16%), sont épuisés (7%) ou se reconstituent après épuisement (1%) et...
tracking img