Japonais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
M.V P
Lyon,le 28 septembre 2009
Etudiant LLCE japonais université LYON 3

A,
La région Rhône-Alpes

OBJET : Rapport Bourse Explora

I.vie pratique

logement.

Contrairement à d’autres étudiants en échangeuniversitaire à Tokyo, j’ai eu la chance de loger seul, dans une maison traditionnelle assez spacieuse,située en banlieue dans l’arrondissement de Musashino. Le loyer était tout à fait raisonnable ( 40 000 yens environ 305 euros).Je n’ai pas eu besoin de caution ou quoi que ce soit car j’ai pu obtenir ce logement d’une connaissance. Le seul point négatif étant le prix des transports. Pour unabonnement de métro de 3 mois,de la gare de Mitaka où se trouvait mon logement à celle de Waseda où se trouvait mon université, il fallait compter 23 000 yens environ (environ 175 euros )avec une réduction étudiante.

-argent.

Ayant ouvert un compte à la banque HSBC, qui permet de retirer sans frais dans tous les distributeurs HSBC du monde, je n’ai pas eu de problème de virement ou de moyen depaiement. Le seul problème étant d’aller régulièrement dans un établissement HSBC, le plus proche étant assez éloigné de mon logement, mais finalement assez proche de mon université.
Enfin,comme expliqué ci-dessus, le plus gros problème à Tokyo concernant le portefeuille, se situe dans les transports. Les 23 000 yens de mon abonnement de métro pour me rendre à l’université ne me permettait pas deparcourir Tokyo, pour cela je devais payer d’autres frais de transport. Cela s’explique en partie par le grand nombre de compagnies de transport ferroviaire situé à Tokyo, mais aussi par un système de ticket différent de la France. A Lyon par exemple un ticket de métro coûte 1,60 euros où que l’on aille. A Tokyo, plus la destination est éloignée, plus le ticket est cher. Un peu à la manière de laSNCF. Pour cette raison, je pense avoir dépensé aux alentours de 1000 euros environ uniquement pour les transports pendant cette année d’échange.

-santé

Le système de santé japonais est assez différent du système français. L’année fiscale au japon va d’avril à avril, il en va de même pour le système de santé, il faut renouveler son abonnement tous les ans, et cotiser aux alentours de 6000 yens(environ 38 euros) en tant qu’étudiant pour obtenir une couverture. Cependant, ce système ne couvre pas tous les frais, et environ 30% sont à la charge du patient.

-Télécommunications

Aucune solution n’a été conseillée par l’université d’accueil ou autres. C’est par le bouche à oreille que j’ai choisi l’opérateur «a.u», moins cher au départ, car pour tout nouvel adhérant, le téléphone étaitgratuit. Malheureusement la facture fut vite salée concernant les communications hors forfait, ne serait-ce que de quelques minutes. Globalement, la moyenne par mois pour les communications fut de 10 000 yens environ ( environ 77 euros). Ce qui est assez onéreux tout de même.

-Vie quotidienne

Le programme dans lequel nous, «étudiants de Lyon 3» avons été soumis, ne nous a pas permis de jouirde grandes libertés à Tokyo. En effet les cours étant assez chargés (20h par semaine), s’y ajoutant une masse de travail à la maison, il ne fut pas aisé de sortir. Malgré cela, le cadre de vie autour de l’université était fort agréable. Autour de celle-ci, de nombreux restaurants proposent des prix attractifs pour les étudiants, ce qui permettait lorsque l’on avait du temps libre de fairequelques sorties. Pour le reste, l’université se trouvait près de la gare de Takadanobaba, où la ligne Yamanote était desservie. Cette ligne qui fait le tour de Tokyo, pouvait nous emmener facilement vers tous les lieux touristiques de Tokyo. En dépit du fait que les cours étaient chargés, nous avons tout de même eu deux périodes de vacances d’environ 2 mois, qui nous ont permis de découvrir Tokyo et...
tracking img