Je ne sais pourquoi-Verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (1670 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Volet 1 : Tableau-synthèse
Veuillez remplir les espaces prévus à cet effet.
« Je ne sais pourquoi » de Verlaine
Tableau-synthèse
Déduction
Repérage des illustrations
Interprétation
Idées principales et thèmes
Procédés d’écriture
Preuves textuelles
Explication de l’illustration
Dualité de Verlaine


Champs lexicaux



Ivresse :
«Ivre de soleil» (v.15)
«liberté» (v.16)
«immensité» (v.14)
«selivre et flotte» (v.20)
Dualité émotive :
Les champs lexicaux d’ivresse et de tristesse mettent en évidence la dualité vécue par l’auteur qui vit des moments d’ivresse par les souvenirs des moments passés avec l’être aimé, ce qui lui rappelle la passion et par la douleur ressenti par la perte de ce dernier et du sentiment de culpabilité face à son geste ainsi que la haine qui a poussé Verlaine a tuerson amant. L’auteur est également à la recherche de sentiments de liberté et d’ivresse alors qu’il est prisonnier.

La dualité présente dans le poème fait ressortir un état de déchirement de la part du poète.







Tristesse :
« esprit amer» (v.2)
«mélancolique» (v.7)
« tristement elle crie» (v.18)
« meurtrie» (v.21)



Adverbes



«doucement» (v.17)
«tristement» (v.18)


Verbes
Mouvement :«vole» (v.3)
«couvre» (v.6)


Sensations contraires :
Voler témoigne d’une sensation d’ivresse et des sentiments positifs de l’amour et de la liberté, tandis que couvrir renvoie à la protection de l’être aimé et à un état de calme. Verlaine suggère ainsi son déchirement intérieur.

Vocabulaire connotatif (sens)
Toucher :
«brise d’été» (v.15)
«tiède demi-sommeil» (v.17)

Sens de l’opposition :
Lessens sont confrontés à des sensations de calme et douceur, puis a d’autres sensations plus intenses et désagréables. Par cette opposition, l’auteur suggère la dualité de ses émotions.



Vue :
«soleil» (v.12)
«flot vermeil» (v.16)






Ouïe :
«tristement elle crie» (v.18)






Vocabulaire connotatif
Instabilité :
«D’une aile inquiète et folle vole» (v.3)
«À tous les vents du ciel balancée»(v.9)
«Et plonge, et l’aile toute meurtrie/ Revole et puis si tristement crie» (v.21-22)
Vol erratique :
Représente la tourmente vécue par la pensée et l’esprit du poète.
Verlaine se sert de l’image du vol erratique de l’oiseau pour souligner son instabilité.
Le vol inquiet et affolé de la mouette correspond à l’effroi et la nostalgie de l’esprit amer du poète.




Symbolique de la mouetteMétaphores
«Mon esprit amer/D’une aile inquiète et folle vole sur la mer» (v.2-3)
«Elle suit la vague, ma pensée» (v.8)
«Un instinct la guide à travers cette immensité» (v.14)
La pensée de l’auteur est personnifiée par le mouvement de l’oiseau au-dessus de la mer, irrégulier et parfois chaotique qui se laisse parfois guider par le vent et qui d’autres fois est entraîné malgré lui.
La mouette représentele mal de vivre de l’auteur.








Vocabulaire
Espaces
«mer» (v.3)
«ciel» (v.9)
Symbolique :
La dualité vécue par Verlaine se continue par le paysage extérieur. La dualité se rencontre entre le ciel qui représente la spiritualité et la liberté et par la mer qui représente le monde matérialiste et le chaos par les vagues. Il utilise ses deux éléments du décor qui sont parallèle pour renforcirl’image de la dualité qui l’habite. Ces deux éléments rappellent la liberté et l’immensité, mais le vent et les intempéries ramènent la mouette dans un état d’emprise, d’emprisonnement.










Oxymore
«essor mélancolique» (v.7)
Sens de l’opposition :
Essor qui est un mouvement positif menant vers le haut est confronté à la mélancolie qui est un état négatif.






Répétition
« Pourquoi »
«Jene sais pourquoi/ Mon esprit amer/ D’une aile inquiète et folle vole sur la mer/ Tout ce qui m’est cher/ D’une aile d’effroi/ Mon amour le couvre au ras des flots. Pourquoi? Pourquoi?» (v.1-6) (v.23-29)

Effet de la répétition :
Cette insistante sur le «pourquoi» crée un effet d’incompréhension de la part de l’auteur.
Le fait que la première strophe soit identique à la dernière strophe crée...
tracking img