Je veux des dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1996 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie :

Walter Bendix Schönflies Benjamin (15 juillet 1892 à Berlin- 26 septembre 1940 à Portbou) est un philosophe, critique littéraire, critique d'art et traducteur allemand

Walter Benjamin naît à Berlin de parents juifs. Son père était banquier, puis antiquaire. Il passe son enfance dans cette ville. Pour des raisons de santé, il effectue de 1904 à 1907 un séjour à la campagne, àHaubinda, en Thuringe.
En 1912, il voyage en Italie et s'inscrit à l'université à Berlin et à Fribourg-en-Brisgau pour des études de philosophie. Le suicide d'un couple d'amis le marque profondément. Il se fiance et commence la traduction des Tableaux parisiens de Charles Baudelaire.
En 1917, il reçoit un ordre de mobilisation, mais parvient à se procurer un certificat médical qui retarde sonincorporation. Il se marie avec Dora Pollack, et passe quelque temps avec elle en sanatorium à Dachau, puis en Suisse. Il est inscrit à l'université de Berne. Il commence une thèse sur la critique d'art à l'époque romantique. En 1918, il a un fils, Stephan. Il achève la rédaction de sa thèse, soutenue à l'université de Berne. Il poursuit alors ses traductions de Baudelaire.
En 1919, il rencontreErnst Bloch. En 1920 il déménage pour des raisons financières à Berlin avec sa femme et son fils. En 1921, il se sépare de son épouse, et vit à Heidelberg et Berlin. En 1922, à Heidelberg, il s'efforce d'obtenir une habilitation lui permettant d'enseigner à l'université. Son père a de gros problèmes financiers qui compromettent l'aide qu'il lui fournit.
En 1926, il séjourne en France, à Paris etdans le Var, ainsi qu'à Monaco. Il traduit Proust. À la mort de son père, il fait un passage à Berlin, revient en France, puis part pour Moscou. En 1927, il revient à Paris et termine la traduction d'À l'ombre des jeunes filles en fleurs. En 1933, il émigre à Paris, et essaie de quitter l'Europe pour les États-Unis d'Amérique en 1940. En juin 1940, il est enfermé au camp de Vernuche près de Nevers,puis libéré grâce à ses amis intellectuels. Un jour avant l'entrée de l'armée allemande dans Paris, Benjamin quitte la capitale et se rend à Lourdes. De là, il part à Marseille et finalement arrive à Port-Vendres le 25 septembre 1940 avec l'intention de fuir en Espagne. Le 26 septembre 1940, la nuit de son arrivée en Espagne, Walter Benjamin se suicide en absorbant une dose mortelle de morphine.Bibliographie :
Walter Benjamin avait une vaste culture et une curiosité éclectique, comme en témoignent les écrits répertoriés ici. On y trouvera notamment ses Œuvres en trois volumes.
Textes de Walter BENJAMIN (1892-1940)
Œuvres (vol. 1)
Walter Benjamin, Gallimard, 2000
Bas du formulaire
Première philosophie du langage ; Le Stratège dans le combat littéraire ; Destruction et Mémoire ;Sur le langage en général et sur le langage humain ; Sur la peinture, ou Signe et tache ; Sur le programme de la philosophie qui vient ; La Tâche du traducteur ; Fragment théologico-politique ; Annonce de la revue Angelus Novus.
Traduction de l'allemand par Maurice de Gandillac, Pierre Rusch & Rainer Rochlitz.

Œuvres (vol. 2)
Walter Benjamin, Gallimard, 2000
Haut du formulaireBas duformulaire
Kitsch onirique ; Conversation avec André Gide ; Haschisch à Marseille ; Goethe ; Adrienne Mesurat ; L'Image proustienne ; Théories du fascisme allemand (à propos de l'ouvrage collectif Guerre et guerriers, publié sous la direction d'Ernst Jünger) ; Karl Kraus ; Histoire littéraire et science de la littérature ; Petite histoire de la photographie.
 Traduction de l'allemand par Maurice deGandillac, Pierre Rusch & Rainer Rochlitz.

Œuvres (vol. 3)
Walter Benjamin, Gallimard, 2000Bas du formulaire
Paris, capitale du XIXe siècle ; L'œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique (première version de 1935 et dernière version de 1938) ; André Gide et son nouvel adversaire ; Qu'est-ce que le théâtre épique ? ; Sur quelques thèmes baudelairiens ; Les régressions de la...
tracking img