Jeammet adolescences

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Adolescences : Repères pour les parents et les professionnels
Dirigé par Philippe Jeammet (publié en 2004)

L’AUTEUR
Philippe JEAMMET est professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, psychanalyste à l'Institut mutualiste Montsouris de Paris. Il a écrit entre autre: Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l'adolescence ou La Souffrance des adolescents.

INTRODUCTION 
Cet ouvrageest constitué de contributions d’auteurs différents qui ont comme objectif de repérer les difficultés de l’adolescent dans la réalisation de désirs antagonistes : entrer dans le monde des adultes d’une part, mais aussi de quitter une enfance rassurante. Yves Jacquet et Patrice Huerre décrivent les transformations qui y sont liées. Philippe Jeammet examine pour sa part les différents besoins dujeune pour franchir l’étape de l’adolescence. Il décrit les obstacles auxquels il peut se trouver confronté. Des éclairages sont apportés sur d’autres champs : les troubles dans lesquels peut se trouver plongé l’adolescent (Alain Braconnier) et sa relation aux problèmes affectifs (Patrice Huerre, Yves Jacquet, P. Jeammet)

LES DIFFERENTS CHAPITRES BALAYENT LA NOTION D’ADOLESCENCE
1. Lestransformations morphologiques
« Méconnaissable à eux-mêmes, étrangers aux autres »
Les auteurs évoquent les transformations liées à l’adolescence qui vont le conduire à l’état d’adulte qui, si ce passage s’est déroulé «  sans rupture et avec un bon équilibre », aura une bonne image de lui-même : il sera autonome et aura construit son identité. Mais ce passage de l’adolescence est délicat car il estimposé. Les transformations sont non maîtrisables. Pour certains, le changement de corps peut être un traumatisme. L’adolescent est en effet méconnaissable à lui-même : gauche, maladroit (perte d’équilibre de stabilité due à la croissance), ne sachant plus très bien qui il est, et qui il est en train de devenir : inquiétude.
Il y a aussi un décalage entre une sexualité possible physiquement etimpossible à assumer. Il aimerait « être comme » en copiant des modèles, héros. La recherche d’identité ne peut être séparée ni du passé du jeune, ni de celui de ses parents et de la façon dont l’entourage a imaginé son avenir, sa personnalité future se construit.
« Par ailleurs pour mieux supporter le poids de l’incertitude dans laquelle il se situe, l’adolescent a souvent tendance à rechercher lesoutien du groupe : ils sont plusieurs dans la même situation et au sein de ce groupe, ils n’ont plus à se demander qui ils sont ».

2. Les besoins de l’adolescent
Il y a un paradoxe fondamental : plus l’adolescent a besoin de soutien et plus ce soutien est une menace pour son autonomie. Il a donc un besoin d’attachement et un besoin d’autonomie.
Pour s’affirmer, il va rejeter et attaquerses anciens investissements : parents, loisirs, école… De plus, la proximité physique avec les parents devient insupportable car ils sont désormais perçus comme des êtres sexués.
Nécessité de prendre des risques, et de se sentir protégé. Les parents doivent dire NON, cela montre à l’adolescent que l’on s’intéresse à lui et le soulage parfois.

3. Les confrontations de l’adolescent
« Devenirautonome sans se retrouver seul »
L’adolescent s’éloigne de la présence protectrice de ses parents, alors que sa jeunesse fait qu’il en a encore besoin. Se séparer sans se retrouver seul, tel est donc le double mouvement que la confrontation permet de réaliser. En effet, en s’opposant, les adolescents s’appuie sur la personne à laquelle il s’affronte, il maintient le lien avec elle.« L’autonomie d’un individu se définit dans sa capacité à reconnaître et à mettre en œuvre son désir, avec le sentiment que ce désir lui appartient en propre ».
En s’opposant, l’adolescent éprouve la solidité du lien qui le relie encore à ses parents et dont il a besoin. Lui qui n’ose partir seul à la recherche de lui-même, se confronter à eux, lui garantit présence et attention. « L’opposition constitue...
tracking img