Jean anouilh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Par ailleur je me décidais enfin à franchir le sueil de la porte vitrée du célébre restaurant « Les alloes ».Par mon habitude,je fus frappé par une forteodeur,une intense empreinte qui stimulait mes sens ,celle d’un arôme exaltant de café qui émanait de part et d’autre de la salle.A cela s’ajoutait une clartémystérieuse,presque intrigante.En effet une multitudes de lampe étaient suspendues au plafond,abimé par les fumées provenant des cuisines.Cette légére fibrelumineuse entreposait les silouhettes difformes des personnes présentent au comptoir.Notament celle d’un homme barbue, ivre, qui frappait sur la table telun animal,ne cessant de demander qu’on lui remplisse de nouveau son verre.Il était assis sur un tabouret légérement bancal, on décelait encore des morceauxd’aliments qui étaient accrochés à sa barbe et laissait deviné son repas.Non loin,de hauts meubles de rangements accueillaient une quantité affolante depilles d’assiettes,de couverts,de torchons à carreaux,un vrai arsenal destiné à établir en toute circonstance le service pour une foule de clients.Sur le coindroit de la piéce quelques tables étaient entreposées derriére un paravent en bambou jauni,ou des habitués jouaient au billard.La plupart portaient encore latrace circulaire de verres à pieds.Des couverts dépareillés étaient disposés autour d’assiettes et de verres ternis.Un groupe d’amis,vifs et souriants étaientsitués devant l’une des rares fenêtres du restaurant,qui exposait une nuit mélancolique éclairée par une fine lueur provenant d’un réverbére solitaire.
tracking img