Jean-baptiste say

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean-Baptiste SAY

Jean-Baptiste SAY (1767-1832) est un économiste, orienté très tôt vers l'économie politique, est célèbre notamment pour la rédaction du Traité d'économie politique en 1803. Se situant lui même dans la lignée de Smith tout en le critiquant, il voit dans la discipline de l'économie politique une science expérimentale appelée à évoluer : « c'est la science qui enseigne commentse forment, se distribuent et se consomment les richesses qui satisfont aux besoins d'une société ».

I) La loi des débouchés

SAY s'est rendu célèbre à travers sa théorie relative aux débouchés. D'ailleurs, la loi des débouchés est aussi appelée « loi de Say ». Cette loi sera sujette à nombre de controverses économiques.

Pour Say, l'homme se trouve dans l'obligation de trouver d'autreshommes qui pourront acheter sa production. Les débouchés sont donc « des moyens d'effectuer l'échange des produits qu'ils ont créés contre ceux dont ils ont besoin ». L'explication est que tout produit renferme en lui une utilité, c'est à dire « une faculté de servir à la satisfaction d'un besoin ». La monnaie ne joue qu'un rôle d'intermédiaire mais en réalité, les produits s'échangent contre desproduits, « l’achat d'un produit ne peut être fait qu'avec la valeur d'un autre ». Chez Say, la valeur correspond à la quantité d’une chose qu’on peut obtenir en l’échange de la chose qu’in veut céder.
La loi des débouchés est souvent résumée à l'affirmation suivante : « l'offre créée sa propre demande ».

II) Quelles conséquences Say tire-t-il de cette loi?

Tout d'abord, une premièreconséquence pou Say est que « plus les producteurs sont variés et les productions multipliées, et plus les débouchés sont faciles, variés et vastes ». Pour Say, l'abondance de la production se traduit automatiquement par de larges débouchés pour les autres productions. Comptablement, cela donne: ressources = emplois. La valeur rentre ici en jeu puisque par la production, des revenus sont distribuésdans l'économie qui permettront d'écouler la production. Cela amène Say à penser que dans les conditions de la concurrence, l'offre appelant sa propre demande une éventuelle crise de surproduction n'est pas envisageable. Si certaines productions peinent à s'écouler, cela serait donc du au manque d'autres productions pour maintenir l'égalité comptable présentée plus haut.

Ensuite, la loi desdébouchés permet à Say d’affirmer l’émergence d’une forme de dynamique : la prospérité des uns entraînera la prospérité des autres et inversement. A l’échelle locale, des campagnes prospères permettent l’écoulement des productions des villes, celles-ci achetant en contre partie la production des campagnes. Ce raisonnement est valable à l’échelle nationale. Chaque entité à donc intérêt à voir prospérerses voisins, qui lui offriront ainsi davantage de débouchés. Pour Say, « un peuple qui prospère doit être regardé comme un ami utile plutôt que comme un concurrent dangereux ». Le patriotisme est donc de souhaiter la prospérité des autres pays, ce qui sert son pays. La conséquence est que les importations seraient propices à l’écoulement des produits nationaux : chez Say, le commerce internationalreprésente donc un débouché formidable. Il convient donc de condamner le mercantilisme.

Une autre conséquence de la loi des débouches chez Say concerne le fait que la consommation n’est pas directement responsable de la richesse du pays. Il convient d’insister sur la nécessité pour un produit de contenir un « surcroît d’utilité » par rapport à son coût de production. Pour cela, il estnécessaire de développer au sein de la population de nouveaux goûts et besoins, qui seront à même de favoriser la consommation. En contrepartie, les consommateurs devront trouver de nouveaux débouchés leur permettant de réaliser des gains leur permettant de satisfaire ces nouveaux besoins. Say donne l’exemple de l’apparition des fourchettes. En résumé, comme les besoins augmentent en permanence, les...
tracking img