Jean bodin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11839 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie, TD n°2 de Droit Constitutionnel
Jean BODIN
Jean Bodin, né en 1529 à Angers et mort en 1596, à Laon, est un jurisconsulte, philosophe et théoricien politique français, qui influença l’histoire intellectuelle de l’Europe par la formulation de ses théories économiques et de ses principes du « bon gouvernement ». Il est considéré comme l’introducteur du concept moderne de souveraineté.Sur certains points, il se fit l'avocat d'une plus grande tolérance religieuse, soumise à une plus grande autorité royale. On cite souvent de lui l’aphorisme « Il n’est de richesses que d’hommes ». Le nom de famille Bodin, provient de la source germanique Bodin, qui provient du nom médiéval Boudin.
Œuvre

Préface des « Les six Livres de la République » (1576) de Jean Bodin
La Méthode del’Histoire apporte à l’humanisme juridique un véritable fondement, et l’ouvrage doit être classé parmi les grands classiques de la Renaissance. Avec l’autre grand livre de Jean Bodin - les Six Livres de la République - il forme un ensemble cohérent. Ce sont les deux parties d’un même projet. Le premier décrit et interprète, le second théorise, prescrit et propose. Bodin cherche à penser l’ensemble del’évolution des sociétés humaines dans l’espace et dans le temps, et y parvient de façon magistrale. Il n’interprète pas les textes mais l’Histoire des hommes pour en tirer une science du politique. Six Livres de la République — exposé sur la nature de la République (l’État) dont l’existence se définit par la souveraineté — est devenu un classique de la pensée politique. Pour lui, l’État souverain estplus fort que les lois civiles et est uniquement soumis aux lois naturelles et divines.
En 1578, Jean Bodin publie deux ouvrages : l’un de droit, l’autre d’économie. Dans le premier, intitulé Iuris universi distibutio, qui est une réflexion sur l’essence du droit, il établit une systématisation du droit romain. Dans le second, dont le titre est Réponse au paradoxe de M. de Malestroict touchantl’enchérissement de toutes choses, et le moyen d’y remédier, il établit un rapport entre la montée des prix au XVIe siècle et l’apport des métaux précieux d’Amérique. C’est dans cet ouvrage qu’il pose les bases de la Théorie quantitative de la monnaie, ce qui fait de lui l’un des premiers défenseurs de la théorie du mercantilisme en France.
Homme de son temps, il s’est également intéressé àl’astrologie ou encore à l’étude des démons. Si l’ouvrage qui fit sa réputation fut ses Six livres de la République, que La Harpe appelle « le germe de l’Esprit des lois », Bodin, dont la curiosité était sans limite, s’intéressa également à la démonologie. Il publia en 1580 De la Démonomanie des sorciers, dont on fit diverses éditions sous le titre Fléau des démons et des sorciers. Il y définit le sorciercomme celui qui se pousse à quelque chose par des moyens diaboliques (Livre Ier), recherche ce qu’est la magie, et cherche à prouver, dans de longs discours, que les sorciers ont des pouvoirs (Livre II). Bodin s'appuie sur, principalement, deux procès, dans lesquels il a été appelé en tant qu'expert judiciaire. Il y traite également des moyens de protection et des moyens illicites pour empêcher lesmaléfices (Livre III), ainsi que des moyens de s’occuper des sorciers, pour les reconnaître et des preuves qui établissent le crime de sorcellerie (Livre IV). Dans cet ouvrage – considéré comme un des meilleurs sur la sorcellerie – Bodin exprime certaines opinions de son temps, à un moment où les procès de sorcellerie battent leur plein en Europe : il croit aux pactes faits avec les démons, àl’évocation des morts et à la copulation charnelle avec les démons ; il préconise donc la torture et l’élimination en masse des sorciers, et en cela il s’oppose à Jean Wier. "De la Démonomanie des sorciers" ne fut pas très bien reçu, semble-t-il par les contemporains de Bodin. Par bien des aspects, le traité est un ouvrage majeur: Bodin y fait preuve d'une grande érudition, mais démontre...
tracking img