Jean de la fontaine, "les deux amis "

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean de La Fontaine, étant un auteur du XVII ème siècle, est un poète français de la période classique. Cet auteur étant essentiellement reconnu pour Les Fables, a aussi écrit des contes malicieux. C’est en effet, en s’inspirant de l’Antiquité gréco-latine et en particulier d’Esope, qu’il écrivit ses fables qui firent sa renommé, La Fontaine. Les Fables de La Fontaine étant toujours considérécomme un des plus grands chefs d’œuvre de la littérature française, mettent en œuvre le brillant maniement des vers et la visée morale des textes qui font de celles-ci des œuvres particulières.
C’est dans ce contexte, qu’il convient de situer la fable de La Fontaine « Les Deux Amis » tiré de son second recueil publié en 1678. En effet, cette fable est construite selon la manière ‘’classique’’ avecdes octosyllabes et des alexandrins. Néanmoins, La Fontaine prend à témoin le lecteur des vertus de l’amitié et fait de cette fable un apologue.

Il est alors possible de se demander en quoi est-ce une fable à vision utopique.

Nous nous proposons pour commencer d’étudier la fable et ses règles, quels vont êtres ses personnages et quelle sera sa morale. Puis nous étudieront la vision utopiquede l’amitié dans cette fable, comment et où Jean de La fontaine l’imagine-t-il.

Dans le premier paragraphe, l’auteur respecte les règles formelles de la fable.
On note tout d’abord le fait que les deux personnages sont fictifs. En effet, comme on a pu l’observer ceux-ci n’ont aucune identité, on ne sait rien des individus mis à part le fait qu’ils ont un statut social important. La seule façonde les distinguer du texte, c’est le substantif par lequel ils sont nommés, c’est-à-dire « ami », comme aux vers 1, 3, 7, 10, 19 et 26.
On note ensuite, la morale de la fable qui est exprimée dès le début du texte. En effet, La Fontaine a voulu rendre sa fable explicite puisque le 1er et les 6 derniers vers de cette fable facilitent sa compréhension avec « Deux vrais amis vivaient au Monomotapa»et «Qu’un ami véritable est une douce chose ! Il cherche vos besoins au fond de votre cœur ; Il vous épargne la pudeur De les lui découvrir lui-même : Un songe, un rien, tout lui fait peur Quand il s’agit de ce qu’il aime ». Ces 7 vers réalisent ensemble une parfaite définition de la « véritable amitié ».
On note enfin, que cette fable est un apologue. En effet, comme on a pu le remarquer LaFontaine cherche à enseigner en argumentant et en invitant le lecteur à délibérer. Le vers 24 étant une question sous forme d’énigme, est directement adressée aux lecteurs, « Qui d’eux aimait le mieux ? Que t’en semble, lecteur ? ». Cependant, comme on a pu le voir précédemment dans le texte, les deux amis s’aiment autant l’un que l’autre et l’on ne peut répondre à cette question. On peut alorspenser, que le locuteur ne voulait aucune réponse et que cette question était essentiellement rhétorique. Enfin, on remarque une chute aux deux derniers vers avec « Un songe, un rien, tout lui fait peur Quand il s’agit de ce qu’il aime. » qui donne l’impression que l’auteur veut faire prendre conscience aux lecteurs que l’amitié est importante et que l’on peut se considérer comme étant un ami quand onest capable de s’occuper de l’autre quelque soit la circonstance.

Si, Jean de La Fontaine cherche à faire réagir et à émouvoir son lecteur en lui démontrant que la plupart des individus ne sont pas des vrais amis, en revanche il présente une vision utopique de l’amitié dans cette fable.

Dans le deuxième paragraphe, l’auteur nous délivre une vision utopique de l’amitié.
L’auteur commence paraffirmer que cette amitié est véritable. En effet, comme on a pu le remarquer, La Fontaine attire l’intention du lecteur en utilisant des adjectifs qualificatifs qui donnent une connotation valorisante de l’amitié, comme au vers 1 avec ‘’vrai’’ ou au vers 26 avec ‘’véritable’’. De plus, La Fontaine utilise une hyperbole qui souligne l’exagération des sentiments de l’un des deux amis, avec vous...
tracking img