Jean des tilles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Aloysius Bertrand (1807-1841) Poète romantique français, qui créa le genre du poème en prose avec Gaspard de la nuit.
Né à Ceva, dans le Piémont, en Italie, AloysiusBertrand, de son vrai nom Louis Bertrand, était le fils d'une Italienne et d'un officier napoléonien. Il vécut un temps entre Dijon et Paris, où il exerça les métiers decorrecteur en imprimerie et de journaliste, soucieux de mettre sa plume au service de la révolution et de son idéal romantique. À Paris, il mena une vie de bohème, mais sa santéfragile lui imposa bientôt de fréquents séjours à hôpital. Il s'était auparavant fait apprécier du cénacle hugolien par la lecture qu'il y fit en 1828 de son poèmel'Agonie et la Mort du sire de Maupin, mais il ne put faire jouer son drame Peter Waldech ou la Chute d'un homme (1833). L'ensemble de son œuvre ne fut édité, par un proche,qu'après sa mort.

Jean des Tilles

- " Ma bague ! ma bague ! " - Et le cri de la lavandière
effraya dans la souche d'un saule un rat qui filait sa
quenouille.

Encoreun tour de Jean des Tilles, l'ondin malicieux et
espiègle qui ruisselle, se plaint et rit sous les coups
redoublés du battoir !

Comme s'il ne lui suffisait pas decueillir, aux épais
massifs de la rive les nèfles mûres qu'il noie dans le
courant.

- " Jean le voleur ! Jean qui pêche et qui sera pêché !
Petit Jean friture quej'ensevelirai, blanc d'un linceul
de farine, dans l'huile enflammée de la poêle ! "

Mais alors des corbeaux qui se balançaient à la verte
flèche des peupliers, croassèrentdans le ciel moite et
pluvieux.

Et les lavandières, troussées comme des piqueurs d'ablettes,
enjambèrent le gué jonché de cailloux, d'écume, d'herbes
et de glaïeuls.
tracking img