Jean paul de sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8200 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean-Paul Sartre est un philosophe et écrivain français (dramaturge, romancier et nouvelliste), né le 21 juin 1905 à Paris et mort le 15 avril 1980 dans sa ville natale. Sa vie d'intellectuel révolutionnaire a suscité polémiques et réticences. Prolifique et hyperactif, il est autant connu pour son œuvre, et notamment ses paradigmes philosophiques que l'on regroupe sous le nom d'existentialisme,que pour son engagement politique à l'extrême gauche[1].

L'œuvre de Jean-Paul Sartre est riche d'essais et de textes philosophiques majeurs comme L'Être et le Néant (1943) ou L'existentialisme est un humanisme (1945), mais aussi de textes littéraires avec son recueil de nouvelles publié en 1939 Le Mur ou ses romans : La Nausée (1938) et Les Chemins de la liberté (1945). Son théâtre avec despièces – par exemple Les Mouches (1943), Huis clos (1944) ou Les Mains sales (1948) - est également une part importante de son activité littéraire durant la période existentialiste. Dans une période plus tardive, il publie aussi en 1964 un texte autobiographique remarqué Les Mots qui porte sur les onze premières années de sa vie, ainsi qu'une vaste étude sur Gustave Flaubert (L'Idiot de la famille,1970-1971).

Intransigeant et fidèle à lui-même et à ses idées, il a toujours rejeté les honneurs (à l'exception toutefois du titre de Docteur Honoris Causa de l'Université de Jérusalem en 1976). Il a notamment refusé le prix Nobel de littérature 1964.

Sartre est connu aussi comme le compagnon de Simone de Beauvoir.
Sommaire
[masquer]

* 1 Biographie
o 1.1 Introductiono 1.2 Du génie à l'engagement
+ 1.2.1 Enfance
+ 1.2.2 Années d'études
+ 1.2.3 Les années au Havre : une traversée du désert
+ 1.2.4 La guerre et l'engagement
o 1.3 Les années de gloire
+ 1.3.1 La folie existentialiste
+ 1.3.2 Le Rassemblement démocratique révolutionnaire+ 1.3.3 La tentation communiste
+ 1.3.4 Structuralisme, Flaubert et prix Nobel
o 1.4 Les années d'engagement
+ 1.4.1 La guerre d'Indochine
+ 1.4.2 La guerre d'Algérie
+ 1.4.3 Cuba
+ 1.4.4 Mai 68
+ 1.4.5 L'homme de gauche
+ 1.4.6 Le problèmeisraélo-palestinien
+ 1.4.7 L'engagement jusqu'au bout
* 2 Philosophie
o 2.1 L'être en-soi et l'être pour-soi
o 2.2 L'existence précède l'essence
o 2.3 Liberté et aliénation
o 2.4 Marxisme
* 3 Œuvres
* 4 Notes et références
* 5 Annexes
o 5.1 Bibliographie
o 5.2 Filmographie
o 5.3 Articles connexeso 5.4 Liens externes

Biographie [modifier]

« Je n’essaie pas de protéger ma vie après coup par ma philosophie, ce qui est salaud, ni de conformer ma vie à ma philosophie, ce qui est pédantesque, mais vraiment, vie et philo ne font plus qu’un. » Carnets de la drôle de guerre
Introduction [modifier]

Auteur prolifique, Jean Paul Sartre laisse derrière lui une œuvre considérable,sous forme de romans, d'essais, de pièces de théâtre, d'écrits philosophiques ou de biographies. Sa philosophie a marqué l'après-guerre, et il reste le symbole, l'archétype de l'intellectuel engagé. De son engagement dans la résistance, en 1941, jusqu'à sa mort, en 1980, Sartre n'a cessé de défrayer la chronique. Il fut en effet de tous les combats, pleinement et totalement engagé dans son époque,embrassant avec ferveur toutes les causes qui lui ont semblé justes. Sorte de Voltaire[2] du XXe siècle, Sartre aura milité inlassablement, jusqu'au bout de sa vie.
Du génie à l'engagement [modifier]
Enfance [modifier]

Jean-Paul-Charles-Aymard-Léon-Eugène Sartre naît le 21 juin 1905, à Paris ; fils unique, il provient d’une famille bourgeoise : son oncle est polytechnicien, et son père un...
tracking img