Jean paul sartre et les mots

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Les grandes guerres du XXème siècle ont eu une influence déterminante sur , l'histoire littéraire et culturelle. L'écrivain et l'artiste ont donc étéamenés à se positionner face aux événements historiques. Après la seconde guerre mondiale Jean-Paul Sartre, chef de file de la littérature engagée exprime sadésillusion dans les mots en disant" Longtemps, j'ai pris ma plume pour une épée: à présent je connais notre impuissance". Nous étudierons si la littérature estune arme, quelles sont ses limites et ses obstacles, peut-elle être une force pour l'humanité?

Quand Sartre dit:"j'ai pris ma plume pour une épée" celaévoque une image de guerre. Il témoigne avec ses mots en y mettant ses sentiments tout ce qu'il peut voir, ressentir de l'expérience de la guerre: c'est lereflet de ses pensées et de la société qu'il dépeint. L'épée en elle-même évoque l'image des atrocités vécues par les soldats, l'indignation face auxhommes politiques qui s'engagent à faire la guerre, à détruire les peuples, à modifier l'opinion voire modifier les mentalités. Donc l'homme ne vit jamaisréellement l'instant présent, il est toujours perturbé par des pensées extérieures qui l'obsèdent. On a l'impression que la littérature est une sorte de leurre, unmensonge car elle nous fait croire par des mots ou des images que ceux-ci sont bien réels. Le fait qu'un écrivain s'engage pour un parti ou pour un autre,pour tel homme politique ou un autre, pour une opinion ou une autre, une idée ou une autre fait que la littérature devient une sorte d'arme de propagande.
tracking img