Jean paul sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10282 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Les mots » de J.P. Sartre

CHAPITRE 1 : Présentation des « Mots » de Jean-Paul SARTRE

I°) : Biographie de Jean-Paul SARTRE (1905 – 1980)

▪ A) : Enfance et formation

Jean-Paul SARTRE est né le 21 juin 1905 à Paris. Son père, officier de marine, décède un an plus tard. Sa mère Anne-Marie Schweitzer retourne vivre chez ses parents. Sartre sera un enfant gâté par songrand-père, Charles Schweitzer, professeur d’allemand. Il vivra ainsi dans le cocon familial jusqu’au remariage de sa mère.

En 1917, sa mère épouse Joseph Mancy, un ancien polytechnicien. Ils quittèrent alors Paris pour s’installer à La Rochelle. Sartre garde de mauvais souvenir de cette période. En 1920, Sartre retourne vivre à Paris pour finir ses études secondaires. En 1924, il rentre àl’Ecole Normale Supérieure. Puis, en 1929, il est reçu premier à l’agrégation de philosophie ; c’est durant cette période qu’il se liera d’amitié avec Simone de Beauvoir. En 1931, Jean-Paul Sartre sera nommé professeur de philosophie au Havre, puis il revint sur Paris peu de temps après.

▪ B) : Le parcours de Sartre

Sartre séjournera à Berlin de 1933 à 1934, il découvrit lapensée d’Edmund Husserl ce qui influencera sa propre pensée philosophique. En 1938, « La Nausée » rendît Sartre célèbre. Un an plus tard, il fut mobilisé, et fait prisonnier en 1940. Il sera libéré en 1941. Sartre participa à la Résistance en créant le réseau « Socialisme et Liberté », mais ce réseau ne vivra pas longtemps. Il fut membre du Comité National des Ecrivains. En 1943, il publie« L’Etre et le Néant ». Il rencontra ensuite le succès grâce à deux pièces de théâtre : « Les Mouches » et « les Huis Clos ». Il est alors l’un des représentants de la philosophie de la liberté et des idées de la résistance. En 1945, Sartre crée « Les Temps Modernes », une revue de la Gauche intellectuelle. Sartre appartient à l’Existentialisme.

▪ C) : La philosophie sartrienne

Laphilosophie de Sartre prend sa source dans un idéalisme phénoménologique pour aboutir à un matérialisme praxis. Cette philosophie comporte deux phases distinctes :
La première phase considère la liberté comme le fondement de l’être au monde. L’existence de Sartre est un combat moral entre la liberté et son refus, la fuite vers l’en-soi, grâce notamment à la mauvaise foi. « L’Etre et leNéant » publié en 1963 fut le parfaite exemple de cette théorie.
La seconde phase s’inspire du matérialisme dialectique et préconise l’engagement comme le seul comportement authentique de l’homme dans « Critique de la raison dialectique » (1960 – 1985). L’idée se résume comme une impossibilité de concilier engagement social et authenticité personnelle. On la retrouve dans la vie de Sartre etdans chacun de ses ouvrages.

▪ D) : Les dernières années

En 1964, Sartre publia « Les Mots » et refusa le prix Nobel de littérature. Sartre s’engagea dans le combat contre le colonialisme en rapport au conflit d’Indochine, d’Algérie, du Viêt-Nam et la Révolution cubaine. Sa dernière œuvre fut un essai sur Flaubert intitulé « L’idiot de la famille ». En 1973, Il perd la vueet se trouve dans l’incapacité d’écrire. Il meurt le 15 avril 1980.

II°) : Son œuvre

En 1938, Sartre publie « La Nausée », un roman philosophique. Il explique le fait pour l’homme d’être, sans raison, au même titre que les objets du monde. En 1939, il écrit une série de nouvelles intitulé « Le Mur ». En 1943, il publie « L’Etre et le Néant ». Deux pièces importantes feront de Sartre,l’un des représentants de la philosophie de la liberté et des idées de la résistance, il s’agit « des Mouches » et de « Huis Clos » en 1944.
Dans « Critiques de la raison dialectique » (1958-1960), l’auteur propose une version existentialiste du marxisme. En 1964, « Les Mots » furent publiés. Les travaux philosophiques de Sartre sont représentés par « la transcendance de l’égo » en...