Jean paul sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (999 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les mots, roman autobiographique, écrit par Jean-Paul Sartre en 1963 raconte son enfance et sa découverte des mots en deux chapitres : lire et écrire.

Le premier chapitre commence par sagénéalogie : ses grand-parents maternels Schweitzer et son père Sartre, mort peu après sa naissance en 1905. Il vécut donc son enfance chez ses grands parents, avec sa mère. Celle-ci était considérée comme uneenfant. Charles, le grand-père, « grand vieillard barbu », était professeur d'allemand, passionné de photographie, marqué par la perte de l'Alsace-Lorraine et « adorait » son petit-fils. Sonapprentissage de la lecture est marqué par son observation de ses grand-parents et son contact avec les livres de son grand-père qui lui apprend les auteurs. La relation mise en avant est celle qui lui faitprendre les livres pour des « objets religieux » et donc son grand-père pour un « prêtre » puisque celui-ci les comprend. Il nous informe de son désir de plaire aux adultes qui l'entourent par seslectures feintes ou « clandestines ». Ce « succès » auprès de son entourage exprime son orgueil : « idolâtré par tous », « il me fallait [...] un décret me rétablissant dans tous mes droits ». « Acculé àl'orgueil, je devins l'Orgueilleux ». Cet orgueil est mis en scène par la situation dans un train d'un voyageur sans billet, incarné par Sartre, qui prétend être indispensable, par ses « raisonssecrètes qui intéressaient le France et peut-être l'humanité ». Il déclare alors que « l'orgueil est le plaidoyer des misérables ». Il décrit son passage rapide par le Lycée Montaigne, l'école communaled'Arcachon et des cours particuliers. Des visions de la mort précèdent le décès de sa « grand-mère Sartre ». Sa « foi privée » face à l'impiété de son grand-père protestant et la déception de n'obtenirqu'une médaille d'argent à une composition d'instruction religieuse. Sa « laideur » lui apparaît la première fois que l'on lui coupe les cheveux mais ne s'en rend compte qu'à 12 ans, par les «...
tracking img