Jean-phillipe rameau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie

Né à Dijon le 23 septembre 1683, Jean-Philippe Rameau est le fils d’un organiste qui lui assurera sa formation musicale. En 1697, Rameau s’inscrit au Collège des Godrans,car ses parents lui préparent une carrière dans la magistrature. Mais le garçon donne de si mauvais résultats qu’on l’en retire.
À 18 ans, Rameau découvrit l’Italie (Milan) mais il repartaprès trois mois vers Paris, où il s’installe.
Une carrière d’organiste

En 1702, Rameau est engagé pour six ans à Clermont-Ferrand comme organiste de la cathédrale. Il exercera aussià Avignon, à Lyon, etc. Puis, à Paris, le musicien prend des cours d’orgue avec Louis Marchand, dont l’influence se retrouvera dans le premier Livre de clavecin de son élève. Ce dernierest ensuite organiste chez deux établissements religieux.
Débuts de compositeur

Rameau n’est pas encore un compositeur célèbre. Il n’a d’ailleurs que très peu écrit : à 50 ans, sonœuvre se résume à quelques motets, des cantates, trois recueils de pièces pour clavecin,... Mais, en 1733, Rameau réussi à faire représenter une tragédie lyrique, Hippolyte et Aricie, surlaquelle André Campra ne tarit pas d’éloges. Une querelle musicale se déclenche alors entre partisans de la musique de Jean-Baptiste Lully et ceux de l’œuvre ramiste. Cependant, la pièceest un succès.
La Querelle des bouffons

Pendant cet épisode, qui je le rappelle opposait la musique française (Lully,...) à l’italienne (Giovanni Battista Pergolèse), Rameau eut un rôlemajeur et s’affronta souvent à Jean-Jacques Rousseau, qui se croyait compositeur ou du du moins critique émérite.
Rameau meurt à Paris le 12 septembre 1764, pendant les répétitions desBoréades. À la fois théoricien (Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels) reconnu et compositeur, Rameau est redécouvert et apprécié depuis le début du XXème siècle.
tracking img