Jeanne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DANTON ET ROBESPIERRE

Danton : Georges-Jacques Danton est un des acteurs principaus de la revolution. Il né a Arci-sur-Aubes en 1759 dans un milieu de petite bourgeoisie toutjuste sorti de la paysannerie. Il fait des études chez les oratoriens puis deviens clerc de procureurs a Paris et enfin avocat, il est formé à la rude école de la politique parisienne,celle des sections et des clubs, et du plus turbulent d’entre eux, les cordeliers, cet ancien avocat aux conseils du roi était servi par un énorme talent d’orateur qu’il conjuguaitavec un sens inné du peuple et de la foule qui faisait défaut à tant de ses contemporains. Avec cela une gueule « La nature, m’as donné en partage les formes athlétique et la physionomieâpre de la liberté. » Il était l’anti-Robespierre, brutal, passionné, corrompu, pleins de mépris au fond pour les grands principes dont les français s’étaient entichés. Il connut sonheure de gloire à l’époque de la chute de la royauté. Ephémère ministre de la Justice puis député de Paris à la Convention, il exerça une grande influence, sans toute fois sembler jamaisen mesure de s’imposer. On se méfiait du tribun, on connaissait les rumeurs qui couraient sur son incertaine probité. Son étoile déclina bientôt après la chute des Girondins. Leshébertistes, à l’automne de 1793, le prirent pour cible. Il les combattit au cotés de Robespierre mais, refusant que les hébertistes, héraut du terrorisme, ne soient écrasés que pourpermettre au Comité de salut public de monopoliser à son profit l’exercice de la terreur, il se retourna contre le gouvernement révolutionnaire. Comme tout ceux qui l’avaient précédé sur lapente glissante de la modération, il s’imaginait plus puissant qu’il ne l’était, et sans doute il ne vit rien venir. Arrêté le 30 mars 1794, il monta à l’échafaud le 5 avril .
tracking img