Jen jacques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*

ALBERTO MATHIEU
Année scolaire 2009/2010

Sommaire :

I. Introduction 3
II. Situation géographique 4
III. Situation et présentation de l’Alaska 5
IV. Le tourisme en Alaska 7
V. Sources 13I. Introduction

L'Alaska, «continent» en inuit, est l'État des États-Unis le plus étendu du pays avec une superficie totale de 1 717 854 km², soit trois fois celle de la France. L’Alaska est peuplé de 683 478 habitants[]. La capitale de l’Alaska est Juneau, on appelle ses habitants les Alaskiens.
Les climats sont divers en fonction de la latitude, de l'altitude, del'éloignement par rapport à l'océan pacifique ou de la disposition des reliefs. Le climat en Alaska est marqué par un hiver glacial et long.

II. Situation géographique

L’Alaska se situe dans l’hémisphère Nord du globe terrestre, au Nord-Ouest du continent américains. Elle est entourée à l’est du territoire canadiens et à l’ouest de l’autre coté de la mer par la Russie. Elle est bordée au Nord parl’océan Arctique, au Sud par l’océan Pacifique, et à l’Ouest par la mer de Béring.

III. Situation et présentation de l’Alaska

Des errements de Vitus Bering, dans le détroit brumeux qui portera son nom, aux premières colonies russes, l’Alaska n’a cessé depuis des siècles d’attiser les convoitises d’un vieux continent soucieux d’étendre son territoire. Les tribus indiennes, aléoutes et eskimos,implantées sur ces terres depuis des millénaires, paieront un lourd tribu en tentant de résister à l’invasion sanglante des explorateurs.
Racheté pour une poignée de dollars à la Russie, l’Alaska devient, en 1867, la quarante-neuvième étoile du drapeau américain. Une bonne affaire! Car si le commerce des fourrures et l’industrie de la pêche assuraient jusqu’à cette date la prospérité de l’état,ce septentrion mythique allait livrer d’autres richesses naturelles. De la ruée vers l’or, partie du confluent du Yukon et du Klondike, à l’exploitation des gigantesques réserves de pétrole, l’Alaska devient une destination privilégiée pour qui veut faire fortune rapidement. Hélas! L’or noir, qui est une manne pour l’état, n’est pas sans risques écologiques. Le Prince William Sound porte encoreles stigmates de l’échouage de l’Exxon Valdez en 1989 et de la terrible marée noire qui s’ensuivit.
Malgré tout, l’Alaska est toujours synonyme de terre d’aventure. Une grande partie du territoire est à peine cartographiée, tout juste explorée. Aleyeska, la « Grande Terre », comme la nomme les Aléoutes, est bien une destination de l’extrême, ou les aurores boréales et le cristal millénaire desglaciers, les grizzlis de Kodiak et le chant des baleines participent à la magie des solitudes glacées. Près de 550 000 habitants vivent dans ces contrées sauvages, organisent toutes sortent d’activités, des courses de traineaux aux raids de ski, des festivals aux concours de pêche.

Aurore boréale

Igloo
IV. Le tourisme en Alaska
Le tourisme en Alaska est très récent, mais il se développe àvive allure car se n’est pas les sites touristiques qui manquent, entre les exceptionnels sites naturels, les charmants petits villages et leurs civilisations anciennes.
La Nature :
Les merveilles de la nature ainsi que la faune et la flore sont les principales attractions touristiques de l'Etat. Son territoire varié et exotique s'étend de la toundra arctique et des montagnes coiffées deglaciers aux luxuriantes forêts humides boréales. L'Alaska compte 3000 rivières, trois millions de lacs, le plus haut sommet de l'Amérique du Nord et plus de 5 000 glaciers.

Mont Mc Kinley

Grizzlys

Visiter les glaciers est sûrement l'un des points culminants d'un voyage en Alaska. There are an estimated 100,000 glaciers in the State, covering three percent...
tracking img