Jencule

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au XVIIe siècle, le genre littéraire dominant était le théâtre. Il y avait deux types de pièces : les comédies et les tragédies. Molière, acteur, metteur en scène et auteur, est un spécialiste de la comédie. Il a écrit des farces, des comédies de mœurs et des grandes comédies, telles que "L'École des femmes". Cette pièce fut représentée pour la première fois le 26 décembre 1662. C'est une grandecomédie en cinq actes, composée de 1779 vers. La scène 1 de l’Acte 1 de L’école des femmes de Molière, met en relation les différentes opinions d’Arnolphe et de Chrysalde. C’est en 1662, que Molière a composé cette œuvre lorsqu’il travaillait pour Louis XIV. Le Roi, encore jeune, souhaitait des spectacles différents de l’époque. Molière, dans cette pièce comique fait donc passer par Arnolphe (lepersonnage principal), la misogynie exagérée des hommes au XVIIème siècle. Dans la scène d’exposition de l’acte I scène 1, Arnolphe fait le portrait de la femme idéale tout en gardant un esprit comique. Quel est la fonction de cet extrait ? Le plan suivra deux grands thèmes, dans un premier temps nous étudierons les caractéristiques de cette scène d’exposition puis dans un deuxième temps nousprésenterons celles du discours argumentatif.
La scène d’exposition d’une pièce de théâtre est la première scène, du premier acte, cependant, elle peut durer jusqu’à plusieurs scènes.Elle fournit les éléments nécessaires à la compréhension d’une situation initiale. Elle est soumise à des règles qui consistent à présenter l’action, le lieu, le temps et les personnages de façon claire et intéressante,elle doit être entière et courte. Ici, la scène d’exposition va informer le spectateur sur le thème de la pièce entière. Cette scène d’exposition se déroule dans une place publique, en fin d’après-midi. Nous avons affaire à deux amis, Arnolphe et Chrysalde, discutent du futur mariage d'Arnolphe. Ce dernier a confié sa pupille Agnès à un couvent pour préserver sa pureté et son innocence. Il veut enfaire sa femme sans craindre d'être cocu. Chrysalde est en désaccord avec la décision de son ami.
Selon Arnolphe, « épouser une femme sotte est pour n’être point sot » il veut dire par là qu’une femme non cultivée l’aiderait à ne pas devenir cocu. D’abord, il pense que prendre la main d’une femme intelligente est une très mauvaise idée, il a déjà vu plusieurs hommes épouser des femmescultivées à qui elles ont fait de l’ombre : « Mais une femme habile est un mauvais présage, […], Pour avoir pris les leurs avec trop de talents » vers 84 à 86. Ensuite, il certifie que cette femme très intelligente ne parlera justement que de choses intellectuelles et dans ce cas, elle deviendrait plus importante que son mari jusqu’à ce que celui-ci soit oublié : « Qui ne parlerait rien que cercles et queruelles, […], Je serais comme un saint que pas un ne réclame ? » . Enfin, pour lui, une femme ne doit pas avoir beaucoup de savoir, elle doit connaître seulement ce qui est nécessaire comme il le dit : « Et c’est assez pour elle, à vous en bien parler, De savoir prier Dieu, m’aimer, coudre et filer ».
Son ami Chrysalde n’est pas d’accord avec lui. Tout d’abord, lui il prétend qu’une idiote estbien trop bête pour savoir ce qu’est l’honnêteté : « Mais comment voulez-vous, […], qu’être honnête ? ». Ensuite, il affirme que ça doit être ennuyeux de passer toute sa vie accompagné d’une femme bête : « Outre qu’il est assez ennuyeux, […], une bête avec soi ». Enfin, une femme intelligente comprend le terme d’infidélité, donc elle ne trompera pas son mari à moins qu’elle le désire vraiment,hors, une femme bête ne sait pas ce que c’est d’être infidèle, par conséquent, elle pourra l’être sans le vouloir et même sans le savoir : « Une femme d’esprit peut trahir son devoir, […], Sans en avoir l’envie et sans penser le faire ».
Nous avons démontrez le caractère de la scène d’exposition, nous allons ensuite nous demander en quoi cette scène d'exposition désigne Arnolphe comme un...
tracking img