Jesais pas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ines Commentaire du texte philosophique Éthique à Nicomaque d’Aristote
Odehnal
TL
Il s’agit d’un texte philosophique datant de l’antiquité, tiré de l’ouvrage Éthique à Nicomaque d’Aristote. Ce livre traite des relations des hommes entre eux. Pour Aristote, « l’homme est un animal politique », c'est-à-dire qu’il vit avec les autres dans la société, donc il doit seconnaître soi-même. Pour vivre avec les autres, il faut des qualités intérieures, que certains hommes n’ont pas. Dans cet extrait, Aristote réfléchit sur l’homme méchant. Sa thèse est que l’homme méchant a une personnalité troublée, puisqu’il choisit le mal tout en étant conscient qu’il fait quelque chose de mal. Le méchant ne s’aime donc pas et n’a pas d’amis.
N’est-ce pas paradoxal dedire qu’on peut choisir le mal, tout en sachant que cette voie va faire souffrir ?
Pour répondre à cette question, nous analyserons dans une première partie, la structure argumentative. Pourquoi l’homme méchant ne s’aime-t-il pas ? C’est ce que nous aborderons dans un deuxième temps. Enfin, nous mettrons en perspective le texte, pour tenter de nuancer la position d’Aristote grâce à l’évolutiondes idées philosophiques jusqu’à aujourd’hui.

La structure argumentative de ce texte philosophique est partagée en trois parties. La première partie, de la ligne 1 à 7 (« pour eux-mêmes »), expose le thème. Il y a un premier paradoxe : le méchant veut oublier qui il est donc il recherche les autres. Le méchant est donc à priori un homme sociable, mais pour de mauvaises raisons. Il fuit lasolitude, car seul il devrait se confronter à sa méchanceté : à ses actes passés et aux actes qu’il fera dans l’avenir. Aristote ajoute, « de plus » le méchant ne s’aime pas, ayant honte de lui-même. Cette idée que l’homme méchant déteste d’abord lui-même, conduit l’auteur à sa deuxième partie. La première partie réfléchit au comportement du méchant en société et à l’intérieur de lui-même. Ladeuxième partie du texte, va de la ligne 7 à 15 (« chargé de regrets »). Aristote approfondit son analyse en étudiant ce qui passe à l’intérieur de « l’âme » méchante. Celle-ci est déchirée en deux. Elle a envie de s’abstenir de faire le mal mais ne peut s’en empêcher. Donc c’est un esprit pris entre deux désirs contradictoires, ce qui créer la souffrance. On peut remarquer qu’Aristote proposel’hypothèse que l’homme méchant est conscient de ce qu’il est. Aristote ajoute , par « et s’il », que la souffrance et le plaisir de l’acte méchant ne sont pas simultanés. L’homme méchant peut se réjouir d’accomplir son désir, mais va avoir des regrets.
Enfin, Aristote conclut par « ainsi donc », de la ligne 16 à la fin du texte. Il insiste sur le fait que l’homme pervers n’aime rien chez lui, qu’il estmalheureux («misère morale »). Il donne alors un moyen pour ne pas être dans la même situation : choisir l’honnêteté, le bien. De cette façon, nous pouvons être en confiance avec nous même, et il sera possible de créer un lien d’amitié avec un autre.
Pourquoi l’homme méchant ne s’aime-t-il pas ? Qu’est-ce qu’un méchant ? Il y a deux définitions possibles à cela. La première, il s’agit d’unepersonne ne faisant pas la différence entre le bien et le mal. Nous avons donc affaire à un mal involontaire. Par exemple, le fou ou le schizophrène qui tue n’est pas juridiquement responsable de ses actions.
Mais Aristote propose un autre point de vue : un méchant est conscient, c'est-à-dire qu’il a une volonté. Il fait bien la différence entre le bien et le mal. Mais son désir du mal est plusfort que sa raison. Prenons exemple sur le célèbre roman L’Etrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde , Dr Jekyll est un homme bon, mais sa personnalité est partagé entre un autre personnage, Mr Hyde qui souhaite le mal. Pourquoi si nous sommes donc conscient, choisissons nous la méchanceté ? Car cela nous fait plaisir et nous facilite la vie. Par exemple, le mythe de Gygès qui raconte donc l’histoire...
tracking img