Jeu et realite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1171 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|JEU ET REALITE |Editions Gallimard |
|Donald W. Winnicott |1971 |
||
|Alors que la tradition psychanalytique explique la perception subjective de la réalité à partir du mécanisme de satisfaction |
|pulsionnelle entre la réalité extérieure et la pression psychique interne, Winnicott met en évidence une 3ème aire qui joue un rôle |
|fondamental dans ce processus. Cet espace, où se situent l’expérience culturelle et le jeucréatif, résultant de l’espace potentiel |
|entre le bébé et la mère, favoriserait l’expérience d’un état de confiance et de fiabilité qui permettrait d’initier le mouvement de |
|séparation entre le soi et le monde extérieur. |
|La perception de l’objet, symbole de l’union du bébé et de la mère, participeau processus d’objectivation de la réalité par le fait que|
|l’objet occupe une place dans l’espace et le temps similaire à celui de la mère elle-même en transition entre deux états : être |
|confondue avec l’enfant et être éprouvée comme un objet perçu plutôt que comme un objet conçu. |
|Ainsi, le mode de relation à l’objet se modifie au cours dudéveloppement du bébé. Dans un 1er temps, le moi commence à s’organiser sur |
|le mode de relation objectale purement féminin de type identification, puis sur le mode masculin caractérisé par la séparation de |
|l’objet. Ce changement induit une modification de perception de la réalité, l’objet étant perçu au départ comme une entité projective |
|puis déplacé en dehors de l’aire ducontrôle omnipotent du sujet. Ce changement signifie que le sujet détruit l’objet. Cette destruction|
|de l’objet fonctionne de manière paradoxale dans le sens où le sujet détruit l’objet parce que l’objet est situé en dehors de l’aire de |
|son contrôle omnipotent et en même temps c’est la destruction de l’objet qui donne à celui-ci sa propre autonomie vis-à-vis du sujet. La|
|survivanceeffective des objets investis, qui sont en cours de destruction parce qu’ils sont réels et qui deviennent réels parce qu’ils |
|sont détruits, permet au sujet de prendre davantage en compte la réalité extérieure. |
|Ainsi, contrairement à l’idée selon laquelle le principe de réalité incite à la colère et la destructivité réactionnelle, la destruction||selon Winnicott joue son rôle en fabriquant la réalité, en plaçant l’objet en dehors du soi. |
|La perception de l’objet est étroitement liée à la capacité pour l’enfant à produire intérieurement une image de l’objet. Cette |
|représentation mentale dans le monde intérieur est un élément de structuration du moi et demeure significative grâce aurenforcement |
|provenant de la disponibilité de la mère, en tant que personnage extérieur. Si la mère s’absente plus que ce qu’il est supportable pour |
|le bébé, l’imago s’efface et bébé se retrouve dans un état confusionnel aigu par risque de la désintégration de sa structure naissante. |
|Il y a traumatisme lorsque les câlineries de la mère à son retour ne réparent pas cette altérationde la structure du moi. Dans les cas |
|de faillite prématurée de la sécurité de l’environnement, l’espace transitionnel est alors littéralement encombré d’éléments persécutifs|
|dont le bébé n’arrive pas à se débarrasser. |
|La capacité de la mère à réfléchir le « soi » propre de son bébé, par...
tracking img