Jeyh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1311 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le préjugé contrairement à une pensée critique ou faisant référence à la philosophie, ne fait l’objet ni d’une réflexion ni d’un raisonnement. Littéralement le terme «  préjuger » signifie juger avant, produire une opinion sans avoir raisonnée au préalable donc juger.De ce fait, les préjugés ont depuis longtemps été source de conflit car nés de l’ignorance ou de valeurs moralistes figées. L’exigence de vérité se confronte à la force des préjugés, force persuasive et conventionnelle.

* Mais comment expliquer que ni la philosophie ni les sciences n’enviennent à bout ?
* L’esprit scientifique qui les condamne d’avance ne devrait-il pas gagner les consciences ?
* A quel prix toutefois faudrait-il en finir ?
Ni a-t-il pas un risque intense de dogmatisme ou de fanatisme.

Afin de répondre à ces questions, nous verrons dans un premier temps qu’on ne peut pas en finir avec les préjugés.Mais cependant, est cela dans une deuxième partie, la science et les Lumières ont mis fin à certains préjugés. Et enfin, dans une troisième partie, nous verrons qu’on ne peut pas mais surtout qu’il ne faut pas en finir avec lespréjugés.

Les préjugés sont aujourd’hui quelque chose d’intégrer en l’individu. En effet, on a acquis un certains nombres de normes et de valeurs grâce à la société qui fait que certains faits nous semblent «  naturels » donc acceptable sans même y prêter attention. Cela fait partie des mœurs de la société d’aujourd’hui. L’exemple des individus qu’on croise dans larue semble approprier car une fille qui passe et qui est habiller de façon vulgaire, on va sans réfléchir émettre l’hypothèse que c’est une prostitué ou autre. Sans même avoir raisonné on le pense. La force d’un préjugé dépasse la conscience en elle-même. Tout estquestion de culture, celle qu’on a reçu depuis notre naissance et jusqu’à notre mort, on la intériorisé. On peut les qualifié de préjuger « banaux » car on n’a pas vraiment l’idée de leurs existence or qu’on les utilise chaque jours de notre vie.Par exemple, la confiance qu’on a envers nos parents, c’est naturel, on se pose pas la question «  Est-ce qu’il faut les faire confiance ?  ». C’est donc un fait qu’on a intériorisé avec notre culture, le respect de nos parents.

Il y a aussi lespréjugés qu’on nomme les préjugés « physiques », ce sont des préjugés, comme son nom l’indique, physique. Qui touche donc à la matière. C’est un préjugé difficile à expliquer car il combine science et philosophie. Pour faire clair, prenons l’exemple du Soleil. Le Soleil est un astre qu’on voit tous les jours de telle heure àtel heure et il se lève TOUJOURS à l’Est et se couche à l’Ouest. Donc demain on s’attendra à le revoir dans les mêmes circonstances, c’est-à-dire se lever à L’est et se coucher à l’Ouest. Le lendemain, de même et encore dans le futur. On ne s’attend pas que du jour au lendemain, le soleil ne soit plus là, c’est une idée absurde, irrationnel pour...
tracking img