Jiim

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La genèse des Pensées

I ] Présentation de l'œuvre.

Une œuvre inachevée

Œuvre inachevée.
Son vrai titre aurait du être "l'apologie de la religion chrétienne".
Dans ses écrits, il veut amener les incroyants à croire en Dieu.
800 fragments = Montre l'écrivain au travail
Sa famille, témoin de cela, a voulu réunir tout ses écrits ( = fragments) et les a rassemblé enliasses dans une même œuvre. D'où le nom "pensées".
Alors qu'on croit ouvrir une œuvre, on aborde une collection de fragments: si Pascal avait pu finir son projet, l'œuvre eu été différente, mais on ne saura jamais ce qu'aurait été : L'apologie de la religion chrétienne.
La mort a donc empêché Pascal d'écrire cet ouvrage mais elle a donné naissance à une autre œuvre = celle que nousavons: Les Pensées.

Son édition

A sa mort, sa famille découvre environ 800 papiers (fragments) qu'elle considère sans ordre, certains fragments sont a l'état de débauche.
Réflexion inachevée.
Un comité d'ordre de lecture se constitue, relie les fragments et se permet d'en achever certains : c'est l'édition de Port Royal éditée en 1670 et qu'ils appellent Pensées sur la religion et surqql autres sujets, cette édition est celle de référence jusqu'en 1844.
Au 19em s., on reprend les brouillons de Pascal et deux nouvelles éditions apparaissent: Havet, et Brunschvicg = le texte est vraiment fidèle au texte de Pascal, en revanche le classement n'est pas le bon.
Au milieu du 20 em s., des spécialistes se sont penchés sur les écrits de la famille de Pascal notamment son neveu,Etienne Perrier, où ils apprennent que tout les fragments étaient "tous ensemble enfilés en diverses liasses; ces chercheurs ont trouvé deux copies qui signalaient l'existence et le résultat de ce travail en liasses: il y avait 60 dossiers dont 27 étaient des liasses titrées accompagnées d'une table des matières qui indiquait l'ordre dans lequel on les avait découvertes.=> preuve que Pascal avaitclassé ses notes.Édition Sellier et Le Guern.

L'apologie de la religion chrétienne
Apologie: discours ou écrit qui a pour objet de défendre, justifier souvent en faisant un éloge d'une personne, d'une cause contre les attaques publiques.
"Ordre. Les hommes ont mépris pour la religion, ils en ont haine et peur qu'elle soit vraie. Pour guérir cela il faut commencer par montrer que la religionn'est point contraire à la raison. Vénérable, en donner respect. La rendre ensuite aimable, faire souhaiter aux bons qu'elle fût vraie et puis montrer qu'elle est vraie. Vénérable parce qu'elle a bien connu l'homme. Aimable parce qu'elle promet le vrai bien." Fr 10

Justification de l'apologie d'une cause.
Ce fragment permet de désigner les destinataires de son apologie = les libertins,les athées soit tous ceux qui doivent croire au christianisme
Si les pensées veulent montrer que "L'homme, sans Dieu, est misérable" et que l'homme avec Dieu est heureux, Pascal ne peut pas changer l'homme, la seule chose qu'il puisse faire, c'est montrer son étude de la nature humaine.

Les pensées ( titre donnée par la famille )

Penser : Au 10e siècle = réfléchir, concentrer son espritsur qql chose. Le nom "pensée" est apparu au 12em s = ce qu'on pense Au 17em s. = sens artistique 1669 = courte réflexion ayant un sens profond et exprimé sous forme littéraire.

C'est l'œuvre de Pascal qui a permit de donner ce nouveau sens, ce sens qui à son tour lui confère une valeur littéraire.«  L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant » (fr186)

«  L'homme est visiblement fait pour penser » (fr527)
Le mot « penser » est vu positivement

«  Toute la dignité de l'homme est en la pensée. Mais qu'est-ce que cette pensée ? Qu'elle est sotte ! » (fr 636)
Le mot « penser » est vu comme une idée sotte, dépressive et relative. il y a donc une évolution de sa pensée, de son cheminement.

Le lecteur
Actif/libre...
tracking img