Jimi hendrix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du personnage
James Marshall Hendrix (devenu Jimi Hendrix car il n’aimait pas le prénom James) est né en 1942 à Seattle aux Etats Unies et mort en 1970 à Londres en Angleterre. Il a connu une enfance difficile. Sa mère alcoolique est incapable de s’occuper de lui, son père rencontre son fils 3 ans après sa naissance car il était pris par ses obligations militaires. Les parentsLucille et Al Hendrix emménagent ensemble (Léon Hendrix, frère de Jimi né en 1948) mais ils s’entendent très mal et ne cesse de se disputer, ils divorcent en 1951. Jimi vit très mal la pauvreté et la négligence dans lesquelles il a grandit et aussi le divorce de ses parents puis la mort de sa mère en 1958. Il est battu par son père, lui aussi alcoolique. Le fait qu’Hendrix ait vécu son enfance àSeattle explique peut-être la facilité avec laquelle il a réussi à transgresser les diverses barrières raciales ou culturelles. En effet, il a vécu dans un quartier où les échanges entre communautés étaient constants. Certes il y avait de la ségrégation, mais dans des proportions infiniment moindres que dans le Sud. James lui-même est d'ascendance mélangée, noire, blanche et amérindienne. Ses premiersinstruments de musiques ont étés un harmonica, un ukulélé puis une guitare à 15 ans. Il apprend la guitare en autodidacte, il se découvre une passion folle pour la musique et veut devenir musicien. En 1962 il s’enrôle dans l’armée Américaine.

HEY JOE. Musique
Enregistré à l'automne 1966 en même temps que Stone Free, Hey Joe est pressé sur le premier single de The Jimi Hendrix Experience –groupe réunissant Hendrix, Noel Redding (basse) et Mitch Mitchell (batterie) – et figure sur le premier album du groupe, Are You Experienced ?
Bien que le crédit n'eût pas indiqué de nom d'auteur, l'œuvre avait été déposée par Billy Roberts en 1962 et enregistrée au moins à six reprises entre 1965 et 1966, les Byrds en ayant donné une version quelque trois mois avant l' Experience .

C’est unemusique populaire, la voix n’est pas travaillée, il mâche ses mots, il n’articule pas. Il y a de l’improvisation, de la création = Chorus.
Il y a une guitare électrique, le son est électrique mais pas saturé, le chanteur (Jimi) est guitariste, il y a l’aspect vocal et musical. Il y a un accompagnement à la guitare basse et batterie, l’accompagnement est cyclique et il y a l’usage de la gammepentatonique (ici : DO SOL RE LA MI) c’est donc un blues.
Nous retrouvons un chœur d’environ 4 personnes. C’est une chanson avec des couplets mais pas de refrain. Jimi est un très bon guitariste. Il joue la provocation. Il joue de la guitare à l’envers et est considéré comme un Dieu. C’est l’un des premiers à avoir atteint le mur du son avec ses amplis Marshall. En 1968 au festival d’Amérique il jouel’hymne Américain en le détruisant ! C’est un adepte de la guitare cassé sur scène.

Les paroles. Français
Le texte chanté par Hendrix se démarque de celui de Billy Roberts mais trois traits l'en rapprochent : l'interpellation « Hey Joe », suivie d'une question, revient plusieurs fois comme une anaphore, en début de strophe ; deux personnages s'expriment à travers la voix unique de l'interprète :celui qui interpelle Joe (une connaissance ? un ami ?) et Joe lui-même ; la structure tripartite de la narration. Ce sont trois temps, trois moments : Joe envisage le meurtre de sa compagne (sa femme ?), Joe a accompli son geste, Joe projette de fuir au Mexique.
La structure du texte de Billy Roberts est assez régulière : six strophes de trois vers, les deux premiers étant répétés. Celle de Hendrixest un peu différente : quatre strophes de quatre vers répétés deux à deux le plus souvent. La dernière strophe est tronquée et disparaît dans le fade . Joe a-t-il déjà fui ?
Par ailleurs, outre les fautes de conjugaison, contractions et élisions qui trahissent une langue populaire afro-américaine, Hendrix ponctue d'exclamations et de syllabes onomatopéiques son discours (« uh », « alright...
tracking img