Joachim du bellay : je n'ay plus que les os.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (813 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Joachim du Bellay : Je n'ay plus que les os. est un poète français né en 1522 à Liré en Anjou, et mort en 1560 à Paris. Le poète découvre alors la ville mythique de l'Antiquité: Rome, qui n'est plusque ruines, faste et débauche. Le regret s'empare du poète, sentiment qui lui inspirera ses plus belles pages. Heureux qui, qui comme Ulysse, a fait un beau voyage est un sonnet (forme poétique fixenée en Italie au tout début de la Renaissance, c’est-à-dire à la fin du XVème siècle, et composée de deux quatrains et deux tercets) mélancolique (la mélancolie était à la mode au XVIème siècle).Quelle est la raison de cette mélancolie ? Certainement le mal du pays Natal, éloge de ce qui le rend malheureux (le voyage).
I. Mélancolie dans le poème
1. Lamentation
Deuxième quatrain : "Hélas !" ->expression d'une souffrance, terme qui allonge le son "s" -> soupir + point d'exclamation qui exprime l'émotion. Terme placé à la fin du premier hémistiche : donne une sorte de silence et montre unecertaine douleur.
Le deuxième quatrain est une longue interrogation qui commence par le futur (normalement futur = certitude, mais avec forme interrogative = doute, incertitude qui renvoie à uncertain mal-être). Le poète doute de revoir un jour son village natal -> pathétique voir même tragique.
L'expression "reverrai-je" est répétée dans la strophe : lamento (chant de lamentation) +enjambement (continuité) = longue lamentation.
Régularité dans le rythme du poème -> mélancolie -> tristesse rampante
Le découpage des alexandrins est un peu brouillé, enjambement brouille le découpage =déstabilisation du personnage.
Sonorités en [s] et [z] -> allitération "Hélas" "saison" "maison" -> souffrance
[i] -> "petit" "village" "cheminée" -> tristesse
 [l] -> "village" "Hélas" et [on] ->"maison", "saison" -> nasale qui exprime souvent la tristesse
 La mélancolie est très présente dans le poème.
2. Le regret du foyer natal
Ce sonnet s’ouvre sur deux vers qui présentent deux...