John porter

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1359 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Question 1

Voici la liste de 20 activités concrète de John R.Porter,
ainsi que le rôle qu’il accomplit pour chacune.

1a- Il fait appel à des partenaires de l’extérieur. Par exemple l’exposition plein la vue en collaboration avec la ville de Québec, le Salon du livre, la cinémathèque et l’Université Laval.
1b- Rôle interpersonnelle d’agent de liaison.

2a- Il développe les collectionspour le musée.
2b- Rôle décisionnel d’entrepreneur.

3a- Il est responsable de la programmation du musée, selon lui,
L’activité clé d’un musée demeure sa programmation.
3b- Rôle décisionnel d’entrepreneur.

4a- Il est l’instigateur de nouveaux partenariats entre le musée et les écoles. 11 expositions circulent dans les milieux secondaire et collégiale.
4b- Rôleinterpersonnelle d’agent de liaison.

5a- Il développe une complicité avec les directeurs étrangers en voyageant beaucoup et visitant d’autre musée. Le réseau se personnalise.
5b- Rôle interpersonnelle d’agent de liaison et un rôle informationnel de porte-parole.

6a- Il écrit un mémoire pour faire prendre conscience au gouvernement que le musée a le plus bas taux de financement net des trois musées. Ilcontinue ses démarches afin de modifier la législation des biens naturels aux différents paliers gouvernementale.
6b- Rôle décisionnel de négociateur.

7a- Il résout la menace d’une grève des employés qui était hors de son contrôle.
7b- Rôle décisionnel de régulateur.

8a- Il fait beaucoup de travail de motivation et de responsabilisation auprès de ses subalternes. Il souligne égalementles bons coups et incite ses employés à prendre des cours en gestion si nécessaire.
8b- Rôle interpersonnelle de leader.

9a- Il organise des réunions hebdomadaires et des rencontres individuelles avec ses directeurs et les réunis une fois par année pour discuter des grands enjeux et l’avenir du musée.
9b- Rôle interpersonnelle de leader.

10a- Il négocie une réduction du temps de travailavec ses employés et engage du personnel au besoin selon les activités aux programmes.
10b- Rôle décisionnel de répartiteur des ressources.

11a- Il met sur pied un comité pour réviser l`ensemble des activités du musée afin d’en rationaliser le fonctionnement et d’assurer la stabilité de sa structure financière.
11b- Rôle décisionnel d’entrepreneur.

12a- Il restructure l’organisation afind’accroître la décentralisation de certaines opérations pour palier à la baisse des effectifs de la dernière année.
12b- Rôle décisionnel d’entrepreneur.

13a- Il soumet au conseil d’administration sa vision à l’intérieur d’un plan triennal et donne ses objectifs visant à accroître la fréquentation du musée.
13b- Rôle décisionnel d’entrepreneur.

14a- Lancement du bulletin du Musée du Québec en1994. Complètement redessiné, il remplace l’ancienne publication des amis du musée.
14b- Rôle informationnel de porte-parole.

15a- Il reformule la structure administrative du musée pour l’adapter à de nouvelles réalités.
15b- Rôle décisionnel de répartiteur des ressources.

16a- Il crée une association avec la Cinémathèque québécoise de Montréal dans le cadre des activités culturelles. Ladiffusion de projections présentées dans le cadre du Festival international de des films sur l’art et films classiques attirent un grand nombre de visiteurs.
16b- Rôle interpersonnelle d’agent de liaison.

17a- Il travail de concert à la création d’un site web commun aux trois musées et à l’intégration des infrastructures technologiques des partenaires.
17b- Rôle informationnel de diffuseur.18a- Il est responsable d’engager le personnel adéquat (cadres et chef de restaurant). Il s’entoure de gens qui sont capable de défendre leurs idées et en qui il peut avoir confiance.
18b- Rôle décisionnel de répartiteur des ressources.

19a- Sur le plan de l’action culturelle Il continue les rencontres et les conférences avec les artistes, organise divers ateliers d’analyse d’œuvres et...
tracking img