Joint soudé

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHOURAHBIL Meriem Série 1A
RKIOUAK Noura 4ème EM

Laboratoire de matériaux métalliques
Soudage en plusieurs passes
Micrographie d’unjoint soudé

Madame Demeuldre
Année : 2010/2011

objectifs

Durant ce laboratoire, il nous a fallu observer à l’aide d’un microscope la structure d’une pièce ayant subit un soudage en plusieurs passe. Ensuite, nous avons dû interpréter nos observations.
Cette séance nous permettra de mieux comprendre et interpréter les effets du soudage.
ETAPE :
* Mettre la pièce à analyser en face dumicroscope.
* Observer en partant de l’extrémité droite en haut et en redescendant au fur et à mesure.
* Dessiner ce que l’on observe.
* Se poser les bonnes questions : Quel procédé de soudage a été utilisé ?
Quel est le nombre de passe ?
De quel type d’acier s’agit-il ?* Interpréter les résultats.

* Soudage au MIG
* 3
3 passes
1
2

* Acier C35

soudage

Definition soudage
Le soudage consiste en un assemblage de 2 éléments métalliques ferreux,acier ou non ferreux, aluminium, cuivre... identiques ou différents avec un apport d’énergie amené soit sous forme de chaleur et/ou sous forme de pression qui doit être localisé au niveau dupoint d’assemblage. Cet assemblage sera accompagné ou non d’un apport de métal soit de même composition du métal de base ou de composition différente.
Il existe du soudage fait en une passe =monopasse si l’épaisseur est fine ou en plusieurs passe=multipasse si l’épaisseur est trop importante pour avoir une pénétration suffisante car le système n’est pas assez puissant.
but du soudage
Il consiste àétablir une continuité dans la matière, une continuité qui peut être macroscopique ou microscopique.
Dans le premier cas, si on assemble 2 pièces , on sait toujours définir une pièce par rapport l’autre. On a une frontière bien nette entre les deux quand on regarde au microscope.
Dans le deuxième cas, on ne peut plus dire ou est l’une ou l’autre. Il y a des échanges, des liaisons atomiques quise créent.
Principe des procédés MIG MAG
Les procédés de soudage MIG MAG mettent en oeuvre un arc sous une protection gazeuse. L’électrode est fusible et sert de métal d’apport. L’électrode, le métal transféré dans l’arc et le bain de fusion sont protégés de l’air ambiant par un flux de gaz qui est inerte dans le cas du soudage MIG et actif dans le cas du soudage MAG.
Cette définition expliqueles nons MIG, de l’anglais "Métal Inert Gas", et MAG "Metal Active Gas".
En soudage manuel, ces produits sont appelés "semi-automatiques" par ce que le fil est dévidé automatiquement dès l’amorçage de l’arc.

Les différentes zones d’un joint soudé :
Elles sont au nombre de 4 :
* Zone fondue
* Zone de liaison
* Zone affectée thermiquement : Z.A.T
* Zone non affectéethermiquement : Z.N.A.T ; il y aura des changements non pas à cause de la chaleur mais à cause de la dilatation et des retraits.

* Zone fondue
Il y a passage par l’état liquide avec variation de la composition chimique car elle est fonction des réaction qu’il y va y avoir avec l’environnement et du taux de dilution. Le métal d’apport ainsi que le métal de base vont fondre et se mélanger et suivant letype de procédé, le taux de dilution sera +/- important.
La microsctructure va être orientée-> fonction du type de refroidissement plus ou moins lent.
Risque d’apparition de défauts : des souflures !
* Zone de liaison
A cette étape, il y a édification et apparitions de nouvelles liaisons métaliques. C’est dans cette zone que l’épitaxie apparait.
Phénomène d’épitaxie : c’est un apport...