jojo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Futur du subjonctif : On a la même règle que précédemment sauf que les terminaisons sont les suivantes : 
- futur du subjonctif : -re, -res, -re, -remos, -reis, -ren
Présent dusubjonctifPersonnes
ar
er
ir
yo
o
o
o

as
es
es
él
a
e
e
nosotros
amos
emos
imos
vosotros
áis
éis
ís
ellos
an
en
en
lkl,kklnlkn
,jhkhuygbu
lijhkjhkbhbjhvbghjbjhojkuhhuibjkhjhgvvnbnk55456484
,vhgvhfhgjvhdhjvhjbjhcgdr
,Le rampokan macan, également écrit rampok macan ou rampog macan, est une cérémonie sacrificielle javanaise ayant eu cours du xviiesiècle au début du xxe siècle. À l'origine réalisé dans l'alun-alun des cours royales javanaises, le rampokan macan était constitué de deux parties : le sima-maesa, un combat dans une cage entreun buffle domestique et un tigre, et le rampogan sima, où plusieurs tigres étaient positionnés au sein d'un cercle d'hommes armés de piques et mouraient en tentant de s'échapper.

Sedéroulant en un emplacement à symbolique forte, l'alun-alun, et utilisant des animaux à symbolique très forte dans la culture d'Asie du Sud-Est (le tigre et le buffle), le rampokan macan est unecérémonie dont l'interprétation culturelle est riche. Vu comme l'élimination du mal par les observateurs européens, le rampokan macan symbolise plus probablement la lutte victorieuse du souveraincontre le chaos que représente le tigre, et la purification du royaume tout entier.

Au cours du xviiie siècle ou du xixe siècle, la symbolique rituelle du rampokan macan s'affaiblit et lacérémonie devient peu à peu un spectacle ou une festivité. Attribut de la royauté javanaise, il a été utilisé par la noblesse de robe, les priyayi, pour montrer sa richesse et son pouvoir vis-à-visde la noblesse princière. Le rampokan macan a également été perçu comme la lutte politique symbolique entre la compagnie néerlandaise des Indes orientales et les autorités de Java.
tracking img