Joker

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1105 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plusieurs scénarios ont relaté la jeunesse du personnage, mais pas nécessairement de manière cohérente. À la fin des années 1950, un malfrat du nom de Red Hood apparaît dans Detective Comics #168. On peut supposer qu'il s'agit là de la première véritable apparition de celui qui deviendra le Joker, mais il convient de préciser que plusieurs personnages ont emprunté cette identité. Le Jokern'apparaîtra sous son apparence de clown que dans Batman no 1.
En revanche, il semble acquis que la nuit du drame fondateur ayant donné naissance au Joker eut lieu dans une usine de traitement de déchets chimiques appelée Axis Chemicals. Survivant de justesse à une plongée dans un bain toxique, Red Hood sombra dans la folie furieuse en découvrant son nouvel aspect physique, et jura qu’il rendrait lemonde aussi désaxé que lui.

Dans Rire et Mourir d'Alan Moore, Red Hood n'est rien d'autre qu'un humoriste raté dont le seul souci était de subvenir aux besoins de sa femme enceinte. Sans autre choix, il accepta de cambrioler une usine de déchets toxiques et franchit un point de non-retour dans la délinquance après la mort de sa femme. L'accident concrétisa définitivement sa perte de raison et sonentrée dans le monde du crime. Il faut toutefois noter que cette histoire est racontée du point de vue du Joker, et que sa vision des choses peut être altérée (le personnage avoue lui-même qu'il se souvient de tellement de versions de son passé qu'il ne sait plus discerner la vraie). À ce titre, Rire et Mourir peut être considéré comme faisant partie des elseworlds de Batman. Cela dit, dans lamesure où Alan Moore fut le premier scénariste à relater avec précision l'origine du Joker, on peut également considérer celle-ci comme « officielle ».
Dans Dark Knight de Frank Miller, le créateur, scénariste et dessinateur relate un futur hypothétique de Batman et du Joker. L'œuvre est centrée autour d'une question essentielle : le Joker éprouverait-il le besoin de poursuivre son activitécriminelle si Batman n'existait pas ? Sa réponse est clairement « non », car ici Batman s'est retiré de son rôle de justicier et le Joker reste dans un état catatonique dans l'asile d'Arkham. Mais le retour du justicier va provoquer chez le Joker le besoin de s'évader pour l'affronter de nouveau, ce qui signifie que ses agissements n'ont pour lui de raison d'être qu'en opposition avec ceux de Batman,comme un double négatif (idée typique des comics, relayée dans le film Incassable). Cette relation d'interdépendance ambiguë est poussée assez loin par Miller, car les deux hommes vivent seuls et achèvent leur affrontement par une étreinte mortelle au cours de laquelle le Joker appelle Batman « mon ange ».
Dans Batman de Tim Burton, le Joker est connu sous le nom de Jack Napier, redoutable gangster.Il montre des aptitudes pour l'art, la science et la chimie. Se spécialisant dès l'âge de quinze ans dans l'attaque à main armée, il commet, quelques années plus tard, le double-meurtre des parents de Bruce Wayne. Ainsi, il est le créateur indirect de Batman. Il devient ensuite le bras-droit du parrain Carl Grissom ; mais il a également une liaison amoureuse avec la petite amie de ce dernier.Grissom tend un piège à Jack Napier en l'envoyant à l'usine de produits chimiques Axis Chemicals. En se rendant à l'usine, Napier doit faire face à Batman, qui le fait chuter malgré lui dans une cuve d'acide en provoquant ainsi sa déformation physique. Survivant de justesse à son bain toxique, il se fait opérer, prend le surnom du Joker et assassine son patron Carl Grissom, se rendant ainsi seulmaître de la mafia qui gangrène Gotham City. Par la suite, il se lance à la conquête de l'opinion publique, d'abord en commercialisant le Risex (le fameux produit chimique qui l'a déformé physiquement), puis en organisant lui-même, dans Gotham City, la célébration du bicentenaire de la ville. S'ensuit un combat avec Batman à l'issue duquel il trouve la mort. Tim Burton a mis en avant sa version selon...
tracking img