Joseph sheridan le fanu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Né à Dublin, dans une famille d’origine huguenote, descendant par sa mère de l’auteur dramatique Richard Brinsley Sheridan, Joseph Sheridan Le Fanu est élevé par son père, un pasteur, et pardes précepteurs, avant d’intégrer Trinity College. Là, il commence à écrire pour le journal de l’université, le Dublin University Magazine, dont il devient collaborateur permanent en 1837 ; ildevient, par la suite, rédacteur en chef et propriétaire du journal, et le fait évoluer du statut de publication étudiante à celui de titre européen reconnu.

Devenu avocat en 1839, il neplaide pas, préférant se consacrer au journalisme. Il achète The Warden, l’Evening Packet et le Dublin Evening Mail pour les fondre en un unique titre, l’Evening Mail. Après la mort de sa femmeen 1858, il se retire — on l’appellera désormais le « prince invisible » — et se met à écrire des romans et des nouvelles fantastiques et de suspense intelligemment agencés, dans la traditiondu roman gothique, ou roman noir. Sa production compte plusieurs chefs-d’œuvre dont The House by the Churchyard (1863), Carmilla (1871), une histoire de vampire féminin, et le captivantl’Oncle Silas (Uncle Silas, 1864), qui raconte l’histoire d’une jeune fille vivant sous la menace de son sinistre tuteur. En 1872, il publie un volume de cinq nouvelles, In a Glass Darkly. Si, aucours des ans, la renommée de Le Fanu s’est estompée, son œuvre suscite un net regain d’intérêt depuis quelques années, grâce à de nouvelles éditions (titres en français : Schalken le peintre, leDernier Héritier de Castle Connor, le Baron hanté, etc.) et à l’adaptation de plusieurs de ses récits pour la scène. On reconnaît désormais sa contribution à l’émergence de genres tels que leroman d’épouvante et le thriller psychologique.

Le Fanu a aussi influencé l’œuvre d’un autre maître du fantastique, Bram Stoker, dont le Dracula (1897) s’inspire en partie d’une de ses...
tracking img