Journal gringoire et l'affaire salengro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gringoire et l’Affaire Salengro

« Il est la victime de l’atroce, de l’infâme calomnie » déclare Léon Blum le jour de l’enterrement du ministre de l’intérieur de son gouvernement, Roger Salengro. C’est en effet, à la suite d’une campagne de diffamation mené par la presse à son encontre que ce dernier se suicide.
Le principal responsable de cette campagne de diffamation est le journalGringoire.
Gringoire est créé le 9 Novembre 1928 par Horace de Carbuccia, époux de la belle-fille du préfet Jean Chiappe, parent de Marcel Prévost et surtout directeur des éditions de France depuis 1923. Il est aussi député de corse de 1932 à 1936.
Il est quasiment l’unique propriétaire de ce journal dont la direction politique est donnée Georges Suarez et la direction littéraire à Joseph Kessel.
Lejournal tire son nom d’un poète dramatique et satirique du XVe-XVIe siècle, Pierre Gringore qui sera transformé pour la première fois en « Gringoire » sous la plume de Victor Hugo et Théodore de Banville.
Ce journal affirme dès le début son caractère polémique, le numéro 1 annonce la couleur : « À Paris même, que des recoins secrets ! Gringoire y mènera ses lecteurs. (…) Il lèvera des voiles, ilfera sourire et peut-être pleurer ». Malgré de nombreuses collaborations célèbres, le journal reste attaché à la figure d’Henri Béraud, le plus connut et le plus virulent de ses éditorialistes. Ce journal reste célèbre pour son rôle dans l’affaire Salengro, en effet, Gringoire est le principal acteur de la grande campagne de diffamation qui vise le ministre de l’intérieur du Front Populaire en1936. Gringoire et par lui, Henri Béraud reste considéré comme le responsable, en partie, de la mort de Salengro qui finit par se suicider.
Il faut aussi noter que la création de ce journal intervient dans un contexte d’après guerre, avant la crise de 1929. Gringoire est créé dans la lignée d’autres journaux (tels que Candide en 1924 où Je suis partout en 1930) à vocation culturelle, qui conjuguel’actualité politique et littéraire sans vraiment d’étiquette politique. Cependant, ces journaux évoluent vite politiquement et face à un contexte de radicalisation de la droite, ils deviennent, pour la plupart des journaux d’extrême droite très virulent. L’affaire Salengro se déroule, elle, juste après l’arrivée au pouvoir du Front Populaire le 3 Mai 1936 aux élections législatives. Le FrontPopulaire est une coalition de différents partis de gauche, il se forme en réaction à la crise économique et à la montée de l’extrême droite dans les années 1930.
Face à ce journal, il convient de s’interroger sur son évolution politique et idéologique ainsi que sur son implication dans l’affaire Salengro.
Tout d’abord, nous aborderons la nature de ce journal ainsi que son évolution politique. Puis nousnous pencherons plus particulièrement sur la figure d’Henri Béraud et son rôle dans l’affaire Salengro.

I) Gringoire, un journal polémiste

A) Le journal

Ce journal est donc créé, comme dit en introduction en 1928. Dans le premier numéro, on peut lire : « Et à la potence à laquelle il faillit se balancer, il accrochera bien des figures. ». Le journal s’annonce donc comme polémiqueet indépendant. Ce qui signifie aussi défiant tout pouvoir, on voit bien que ce journal n’hésitera pas à s’attaquer à tous et à tout.
Ce journal se déclare aussi, « Journal libre, il est aussi libre du parti pris. Il ne veut aucun système, d’aucun règne, qu’il vienne d’un individu ou d’une classe. Journal libre, il n’a pas d’étiquette. » On voit donc bien que Gringoire a comme volonté premièrede n’afficher aucune appartenance ou affiliation à tel ou tel parti politique. Il se pose comme un journal indépendant, libre de dire ce qu’il veut.
Cette indépendance et ce mélange des opinions s’expriment aussi à travers la multiplication des collaborateurs. Francis Bergeron dans son livre sur Béraud, déclare que Gringoire compte « près de 700 collaborations différentes, au cours de ses 16...
tracking img