Journal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2170 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La consommation d’alcool de la France, l’une des plus grande mondialement, a diminué de moitié depuis 40 ans. Pourtant celle-ci reste stable chez les jeunes, et pire encore, un nouveau phénomène fait de plus en plus parler de lui.

Le binge drinking

Kesako ? Ce terme anglo-saxon désigne une pratique provenant de pays du nord de l’Europe, plus particulièrement de chez nos voisins d’outreManche. Ce terme sans traduction exacte, peut être interprété par des notions telles que « biture express, chaos éthylique ou alcool défonce ». Cela correspond à une consommation ponctuelle et excessive d’alcool, 5 verres ou plus, en peu de temps, pour rechercher l’état d’ivresse le plus rapidement possible. Pour arriver à leur fin, les jeunes utilisent différents alcools de degré plus ou moins forts,dont les alcopops, très en vogue. Ce sont des boissons pré conditionnées, très sucrées et colorées remportant un gros succès, tel que le Get 27 ou la Smirnoff. La fin de semaine et le week-end sont les périodes les plus propices à ces beuveries.

Les jeunes en première ligne

Des études montrent que ce phénomène touche surtout les jeunes âgés entre 17 et 25 ans. Le passage dansl’enseignement secondaire semble, pour certains scientifiques, être un accélérateur du binge drinking, en effet le milieu étudiant est réputé pour ces fêtes alcoolisées.
Le nombre d’individus concernés par cette mode est estimé à un peu moins de la moitié, avec respectivement chez les hommes et les femmes, des taux de 41 % et 19%.
Les jeunes ne sont pas les seuls touchés ; certains adultes boivent aussi àoutrance lors de soirée, mais généralement un adulte accoutumé au binge drinking était avant tout un adolescent adepte de ce genre de pratique.

Les raisons de cette hyper alcoolisation

Depuis toujours, fête rime avec alcool. Cependant les raisons de cette consommation semblent avoir dépasser les simples motifs sociaux qui s’accordent à dire qu’une bringue avec alcool est plus réussie et plusdrôle.
Des analyses parlent dorénavant de motif de conformité car les jeunes veulent appartenir à un groupe et ne pas se sentir exclu. Celui-ci existe sûrement depuis toujours, mais le plus inquiétant est le motif de renforcement : prendre plaisir à «  se bourrer la gueule » et être dans un état d’ébriété.
Deux autres « suspects » sont également pointés du doigt, en tant que cause :
-Les « happyhours » lors de soirée, permettant de boire à moitié prix durant un temps limité.
-Le slogan «  boire ou conduire », qui paradoxalement, lorsque ce n’est pas notre tour de conduire, on consomme - beaucoup - de boissons alcoolisées.

Des conséquences catastrophiques

Des absorptions répétées de quantité importante d’alcool à un jeune âge ne mène pas forcément à l’addiction et l’alcoolisme, maisles favorise grandement, et ce n’est pas tout !
Le binge drinking cause de nombreux dégâts, pour le corps humain ; il est la source de comas éthyliques, troubles respiratoires, pathologies du foie, etc. et même de décès dans certains cas. Il existe également des répercussions sociales, en effet au-delà des accidents, cela engendre des pertes de contrôle, des comportements impulsifs, desmanipulations et des violences physiques extrêmement dangereux pour les autres, mais aussi pour soi même.

Nous devons tout de même nuancer ce phénomène de mode. Il est vrai que ce binge drinking est à la hausse, mais ne faut il pas prendre en compte le fait que celui-ci bénéficie d’une sur médiatisation. Tant d’autres personnes avant nous, et depuis de nombreuses années, ont bien dû faire la fête dansles mêmes conditions. S.B.

Face à l’ampleur prise par le binge drinking, l’Etat et le domaine de la Santé ont l’intention d’agir pour freiner le mouvement et éviter tout débordement dramatique. Cette initiative passe par la mise en place d’une loi.

La législation en vigueur

A l’heure actuelle, en France, la législation concernant la vente d’alcool est stricte sur un point :...
tracking img