Journalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 septembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
> / ^

  :

W

d

Le Journalisme Radiophonique

^ Radio France Internationale _ Radio Occitania _ Sud Radio

Remerciements
Je tiens à remercier Guy MIMART, en sa qualité de directeur, Cédric ROUSSEU, mon maître de stage et rédacteur en chef, ainsi que le journaliste de terrain Jean-Bernard TOURNIÉ de RADIO OCCITANIA pour leur accueil, leur soutien dans mes reportages et laconfiance qu’ils m’ont accordée. D’autre part, je remercie plusieurs personnes de SUD RADIO, à commencer par les deux journalistes qui m’ont emmené sur le terrain et m’ont accordé quelques tâches lors des reportages : Vincent PÉCHAIRE et Guillaume CORDEAUX. Guillaume Cordeaux que je remercie également pour m’avoir appris l’écriture du bulletin d’informations. Merci à Jean-Brice TANDONNET pour le tempspris afin de m’apprendre à lire un bulletin d’informations. Je n’oublie pas Pascale LAGORCE, ma maître de stage et rédactrice en chef de Sud radio ; son collègue Christophe MIÉDOUGÉ qui m’ont proposé d’assister à leur émission Rugby & Compagnie. Je remercie aussi l’équipe de la Matinale ainsi que celle des Zappeurs qui m’ont accueillie en studio lors de leur direct et bien sûr Nadia ROOU pour sonaide au niveau administratif. Enfin, un grand merci à l’équipe de L’école des savoirs sur RADIO FRANCE INTERNATIONALE qui m’a accueillie malgré la grève. Emmanuelle BASTIDE, ma maître de stage et productrice du magazine, que je remercie pour ses conseils et son franc parlé qui me seront utiles. Je remercie également JeanMarc MUNIER, réalisateur de l’émission, qui m’a expliqué les techniques dumontage, ainsi que la chroniqueuse Amélie NIART.

Sommaire
   
, > > ^ Z Z Z Z ^ ^ Z Z Z K & /

   
>  / D > Z >


   



2 





 



  2    
         2       
> ^  > Z ' Z



      

 



 
  2

–”‘†—…–‹‘
‹•–‘‹”‡ †‡ Žƒ ”ƒ†‹‘’Š‘‹‡
Z E d ZEd



>

yy

 D

^



>

Z &

W

Z

W  

 > d Zd>  > 

 K & KZd& Z  Z d D ^ ' Z  D E E  D >  & Z

>

W



^

^

>     s '  D h s 

‡ Œ‘—”ƒŽ‹•‡ ”ƒ†‹‘’Š‘‹“—‡


D > > 

 >

 / W

Z



^

^

‡ 
> ^

ƒ—–‘”‹–± †‡ †±ˆ‹‹–‹‘ †‡• ”ƒ†‹‘•
/ &D Z  & d / > & &^Z Z dZ

^ > ^





s

>

^/

ƒ†‹‘ ••‘…‹ƒ–‹˜‡
 ^ ^

>

&^Z

> >  > &^Z



h  W Z & / Z&/ Z K

>



 ^ &^Z

ƒ†‹‘ ±‰‹‘ƒŽ‡
Les radios régionales en France se divisent en deux catégories aux yeux du CSA. Je m’intéresserai plus particulièrement aux radios régionales de catégorie B. Cette catégorie rassemble « les services locaux ou régionaux indépendants et ne diffusant pas de programmenational identifié ». Ce qui caractérise les radios de catégorie B est d’une part leur zone de couvrement. Les ondes de ces diffuseurs sont perceptibles par une population n’excédant pas six millions d’habitants. D’autres conditions concernent la grille des programmes. Ainsi ce type de radio diffuse au moins un programme d’intérêt local d’une durée minimale de 15 minutes entre 6 heures et 22 heures(sans prendre en compte la publicité). De plus, rien n’empêche ces émetteurs de programmer des émissions issues des banques de programmes.

  





ƒ†‹‘ ƒ–‹‘ƒŽ‡ ’—„Ž‹“—‡
>
portant sur l’approbation du cahier des missions et des charges de la société Radio France. N’oublions pas que Radio France Internationale est également une radio publique mais n’appartenant pas à la sociétéRadio France. Ses missions et statut, qui seront évoqués à la fin de ce paragraphe, sont décrits dans la loi du 2 août 2000. Le décret de 1987 inscrit que Radio France, le groupe de radios publiques diffusées sur le territoire national, émet des programmes nationaux ou locaux (comme les France bleues). La fonction de ce 2 groupe radiophonique est culturelle, sociale et éducative . Miroir de la...
tracking img