Juliette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cette histoire se déroule dans un quartier du 20ème arrondissement de Paris et aboutie à une fin terrible. La matinée pendant laquelle les faits se déroulent est ensoleillée. Un bain de soleil quivire au bain de sang. Mais commençons pas le début avant de dévoiler entièrement la triste fin de Juliette. Tout d’abord, les présentations s’imposent... Juliette est une jeune femme stressée par sonquotidien dont les 35 ans de vie n’ont été qu’anarchie et excentricités en tout genre. Juliette s’était toujours prise au sérieux et avait décidé dès son plus jeune âge de tourner le dos au droitchemin. La discipline venait s’écraser contre les murs de son indifférence, sa seule vocation était le terrorisme. Elle souhaitait tout détruire pour tout reconstruire, répondait à la morale par laviolence, envoyait les jointures de son poing dans le visage de quiconque l’insultait et gratifiait d’un joli majeur la société. Cependant, elle avait un ami à qui elle disait tout, Mohamed, son hamster. Ilétait lui aussi très violent et avait des réactions inhabituelles de la part d’un hamster, c’est pourquoi Juliette et lui étaient si complices. Dans les yeux noirs de son fauve, Juliette était persuadéede lire la même rage qui l’agitait. Tous les jours, en rentrant du collège, Juliette coinçait son visage mince entre les barreaux de l’antre de Mohamed et déclamait un long monologue qui faisaitpeine à entendre
Mohamed abandonnait alors sa roue en fer et venait renifler Juliette de son petit museau palpitant, les oreilles toutes dressées, son pelage hérissé, comme des millions de petitesantennes captant le discours de son ami.

Depuis, Juliette n’a pas beaucoup changé. A 35 ans, elle a juste les joues plus creusées et les dents jaunies par les excès. Elle se déplace dans le sillage dela fumée de ses cigarettes et retourne la tête des passants sur son passage, comme un aimant. Son visage est à l’image de son passé, décharné et étique, et on pourrait presque lire dans son regard...
tracking img