Juste lui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Né le 13 Octobre 1979 à Matam au Sénégal, Mamadou Niang a bien failli ne jamais devenir footballeur professionnel. En effet, après deux saisons peu fructueuses au centre de formation du Havre, leSénégalais décide purement et simplement de mettre un terme à sa carrière à 18 ans.



Il est finalement relancé un an plus tard par Carlos Lopez, recruteur de Troyes, et intègre la formation d’AlainPerrin. Après une saison passée en CFA, il rejoint l’équipe première pour l’exercice 2000/2001 mais peine à s’imposer. Niang ne fait que 10 apparitions en Ligue 1, toutes venues du banc, pourseulement 2 buts.



Devenu titulaire au cours de la saison suivante, il dispute 17 matchs, avec 3 buts à la clé. Une demi-saison de plus dans l’Aube et Niang rejoint en prêt le Metz de Jean Fernandezen Ligue 2 en Janvier 2003.



Formant avec Emmanuel Adebayor un duo redoutable, il participe à la remontée du club en Ligue 1 avec 5 buts inscrits en 12 matchs. Fernandez encourage le club à lefaire signer définitivement mais Niang choisit Strasbourg à l’intersaison suivante, tout juste auréolé d’une première sélection en équipe nationale.



En Alsace, il effectue des débutstonitruants aux cotés de Danijel Ljuboja, amis au départ de ce dernier, Niang semble comme orphelin et termine la saison avec seulement 9 buts en 23 matchs.



L’arrivée de Mickaël Pagis lui redonne dupeps, les deux compères scorant 28 fois à eux deux (12 pour Niang). A l’été 2005, il est transféré à l’OM pour 7 millions d’euros sur les vœux du boss marseillais… Jean Fernandez.



Buteur à 10reprises en championnat, Niang réalise une belle saison, malheureusement conclue par une défaite en finale de Coupe de France face au PSG (2-1).



Dans la foulée d’une Coupe du Monde plutôtréussie sur le plan personnel, son début de saison 2006/2007 laisse augurer de belles choses de la part de l’international sénégalais. Tout lui réussit, et ces 14 buts toutes compétitions confondues...
tracking img