Juste valeur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6697 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
LA COMPTABILITÉ EN « JUSTE VALEUR » PERMET-ELLE UNE MEILLEURE REPRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE ?

LA COMPTABILITÉ EN « JUSTE VALEUR » PERMET-ELLE UNE MEILLEURE REPRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE ?
JEAN-FRANÇOIS CASTA *

n assiste depuis plusieurs décennies, sous l’impulsion des normalisateurs anglo-saxons, à une remise en cause progressive des fondements du modèle comptable traditionnel,c’est-à-dire des conventions qui conditionnent la mesure de la richesse et du revenu de l’entreprise par la comptabilité financière. Ce mouvement de grande ampleur, initié aux États-Unis par le Financial Accounting Standards Board (FASB), puis au plan international par l’International Accounting Standards Committee (IASC), vise à remplacer le coût historique - fondement actuel de la mesure comptable durésultat et de l’évaluation des actifs et passifs - et à lui substituer le concept de « juste valeur » (Fair value). La juste valeur est définie par l’IASC1 comme : « le montant pour lequel un actif peut être échangé ou un passif émis entre deux parties volontaires et bien informées dans le cadre d’une transaction à intérêts contradictoires ». Le concept de juste valeur est plus large et d’un usageplus général que celui de valeur de marché2 : en effet, à défaut de prix de marché observé sur un marché actif, l’évaluation sera déterminée par la valeur d’échange sur laquelle s’accordent deux parties indépendantes, par le prix de marché d’un élément aux caractéristiques proches ou par le calcul de la valeur actuelle nette des flux futurs. L’évaluation à la juste valeur concerne potentiellementun grand nombre d’actifs et de passifs non financiers ; elle peut être le fondement d’un nouveau modèle de représentation comptable de l’entreprise dont l’objectif serait de mieux traduire dans les états financiers l’incertitude affectant les prévisions de cash-flows et les opportunités d’investissement.
* Professeur des Universités, Parix IX Dauphine et associé Corpus Managment Consulting.

O1

CASTA

1

10/07/03, 11:08

REVUE D'ÉCONOMIE FINANCIÈRE

Cet article s’interroge sur l’utilité d’une mesure de la richesse et du revenu de l’entreprise fondée sur la convention d’évaluation à la juste valeur. Dans cette perspective la question majeure - l’évaluation à la juste valeur est-elle pertinente ? - peut s’analyser ainsi : les « nombres comptables » reposant sur la justevaleur donnent-ils une meilleure estimation de la valeur de l’entreprise et du risque d’activité ? Quel est leur contenu informatif pour les utilisateurs ? Quelle est l’utilité de l’information en juste valeur pour la prise de décision ? Afin d’apporter des éléments de réponses à ces questions, nous commencerons par examiner les fondements et les limites du modèle comptable traditionnel ; nousanalyserons ensuite les déterminants et le processus d’émergence de la juste valeur au regard du rôle assigné aux états financiers et des besoins des utilisateurs ; nous présenterons enfin une synthèse des travaux empiriques relatifs à l’évaluation de l’utilité de l’information comptable en juste valeur.

LE MODÈLE COMPTABLE TRADITIONNEL : FONDEMENTS, LIMITES ET ALTERNATIVES
2

Lareprésentation comptable de l’entreprise : une construction fondée sur une certaine conception de la valeur
La représentation comptable de l’entreprise est une construction contingente qui, dans un contexte historique et économique donné, repose sur des principes conventionnels généralement admis, dont l’ensemble spécifie un modèle. Ce modèle de représentation fonde sa légitimité dans sa capacité àappréhender, à évaluer et à synthétiser, mais aussi à suivre dans le temps, les informations relatives aux transactions qui ont un impact sur la richesse de la firme. Idéalement, ce modèle doit permettre de définir une métrique du résultat et des fonds propres de l’entreprise qui soit socialement reconnue, mais aussi conforme aux attentes des utilisateurs des états financiers. Le cœur du modèle de...
tracking img