Justevaleur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Réflexion

Crise financière : le principe de Fair Value, (1) vrai ou faux coupable ?
par Nicolas VÉRON Économiste, BRUEGEL

Olivier POUPART-LAFARGE

Les normes comptables, applicables par toutes les entreprises cotées européennes depuis 2005, ont fait l’objet de nombreux débats et controverses avant d’être validées et ont ensuite été soupçonnées d’être à l’origine de la crise financièreactuelle. Le principe de la juste valeur est en effet contesté dans certaines de ses applications, en particulier quand il mène à valoriser un stock d’actions au cours de Bourse de la veille. D’aucuns regrettent également que les banques et les assurances y soient assujetties en dépit de leur spécificité. Cependant, après avoir exploré les tenants et aboutissants de cette normalisation à vocationmondiale, il semble bien qu’elle ait momentanément servi de bouc émissaire pour expliquer une crise sans doute révélatrice d’autres dysfonctionnements bien plus préoccupants du système financier global. C’est en tout cas la thèse de Nicolas Véron, qui est ici débattue.

Ancien directeur général délégué de Bouygues Membre des collèges de l’Autorité des marchés financiers et de l’Autorité des normescomptables

75
Gilbert GÉLARD Membre du Board de l’International Accounting Standards Board (IASB)

EXPOSÉ DE NICOLAS VÉRON (2)
Avant d’aborder la question spécifique de la fair value, ou “juste valeur” en français, commençons par quelques considérations générales. La comptabilité et ses normes servent à créer et façonner une information qui va permettre de prendre des décisions, notammentéconomiques. Or, dans le débat comptable, les décideurs ont des intérêts et des points de vue différents, parfois antagonistes, selon qu’ils sont investisseurs, conseillers, membres d’entreprises, auditeurs, régulateurs, etc.

Les investisseurs et les analystes
Les investisseurs eux-mêmes sont des acteurs dont les motivations ne sont pas toutes identiques. Par exemple, tel hedge fund

1.Transcription du Séminaire Ressources Technologiques et Innovation, organisé par l’Ecole de Paris du management le 13 mai 2009 en collaboration avec l’IRE (Initiative internationale pour repenser l’économie) et Prospective 2100. Avec l’aimable autorisation de l’Ecole. Ecole de Paris du management, 94 bd du Montparnasse, 75014 Paris. 2. NDLR : Nicolas Véron : ingénieur des Mines, économiste au sein deBRUEGEL ; précédemment conseiller industriel au cabinet de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité ; directeur financier de MultiMania / Lycos France, et consultant indépendant.

R.F.C. 427 Décembre 2009

Réflexion

s’appuie sur des données de comptes d’entreprise pour investir sur la base d’un algorithme, alors qu’un investisseur plus “fondamental” paie des analystes pour bien connaîtrequelques entreprises, au-delà de ce que peuvent dire les états financiers. Ils n’ont pas les mêmes exigences vis-à-vis de la comptabilité. D’autres acteurs, comme les agences de notation, aident les investisseurs à prendre leurs décisions, sans oublier la presse financière, dont le rôle est fondamental dans le fonctionnement des marchés.

entre les questions de doctrine théologique et lesquestions de comptabilité.

Intelligibilité et comparabilité
Non seulement l’information doit être intelligible, décryptable par les utilisateurs, mais encore, dans le cas où ils envisagent un investissement en Bourse, il est souhaitable qu’ils puissent comparer les états financiers des entreprises qu’ils ciblent, afin de les évaluer, les unes par rapport aux autres, en termes de performances, desituation financière ou de perspectives d’avenir. La mise en application de ce principe de comparabilité est loin d’être simple.

vraie “ Lal’on faitquestion est de savoir ce que des banques devenues insolvables, en Europe comme aux États-Unis.
Nicolas VÉRON

LES NORMES IFRS
Depuis 2005, les normes IFRS, produites par l’IASB (International Accounting Standards Board), ont valeur légale en...
tracking img