Justice sociale et exorde rurale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 102 (25385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITE D’ETAT D’HAITI
ECOLE DE DROIT DE HINCHE
Promotion : 1996-2000

TITRE:
JUSTICE SOCIALE ET EXODE RURAL VERS PORT-AU-PRINCE

PRESENTE PAR L’ETUDIANT : Ideveny BASTIA
En vue de remplir en partie les conditions pour l’obtention du grade de licencié ès Sciences Juridiques

ENCADRE PAR : Me Nesly PHELLE
Avocat, Ethnologue et Socio-Anthropologue
Professeur à l’Ecole de Droit deHinche

Mars 2006

REMERCIEMENTS

▪ A première vue, j’envoie mes remerciements et ma gratitude au grand architecte de l’univers qui, malgré les catastrophes naturelles et les bouleversements politiques, m’a toujours protégé la vie, et qui m’a permis d’accomplir ce travaildans ce contexte si difficile. Que son nom, sa puissance et sa bonté envers l’humanité durent éternellement !

▪ Mes plus vifs et sincères remerciements vont à mon papa et à ma maman qui ont compris l’utilité de l’instruction, qui m’ont comblé d’affection, qui m’ont envoyé à l’école et qui finalement m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui. Une fois de plus, je tiens publiquement àleur témoigner ma gratitude et mon amour.

▪ Mes sincères remerciements à Me Nesly PHELLE qui, en dépit de ses multiples préoccupations, m’a soutenu en vue de la réalisation de ce travail. En vérité nous avons été comme père et fils.
▪ Mes remerciements à M. Filfrant St-Narré qui a mis à ma disposition sa bibliothèque, où j’ai pu trouver une quarantaine d’ouvrages qui ont grandementcontribué à la réalisation de mon ouvrage.
▪ Mes remerciements vont également à M Edourad DESPINOS qui a mis à ma disposition quelques importants ouvrages qui ont franchement contribué à la réalisation de ce travail.
▪ Mes sincères remerciements aux responsables, au corps professoral, et au personnel de l’Ecole de Droit de Hinche qui pendant mes quatre années d’études m’ont traité humainementet m’ont aidé à être aujourd’hui ce que je suis.
▪ Mes plus vifs et sincères remerciements aux amies DESROSIER Cherlie, MATHIEU Kerline et DESTINOBLE Antoinette qui m’ont aidé à faire les lectures préliminaires et les travaux de dactylographie.
▪ En fin, mes remerciements à tous ceux et à toutes celles qui ont de près ou de loin contribué à la réalisation de ce travail.

INTRODUCTIONDepuis presque la création le monde a toujours connu des moments de troubles et d’inégalité. La bible, un des plus anciens documents et le plus lu par les chrétiens déclare que l’homme dirigera l’homme toujours à son malheur et à son détriment1. Karl Max l’un des célèbres écrivains de l’époque contemporaine a fait remarquer que les vrais problèmes de la société prennent naissance avecl’apparition des classes sociales où l’homme cherche à asseoir son hégémonie sur l’homme à son détriment1. Ceci dit l’homme a été et est encore l’artisan de son malheur. Divers évènements montrent combien l’humanité a souffert à cause de l’avidité, l’égoïsme et autres désirs visant à satisfaire un individu ou un groupe d’individus. On peut illustrer par divers exemples : durant les deux guerresmondiales plus de huit million de personnes ont été tuées et des million d’enfants sont laissés orphelins ou handicapés ; aux XVème siècle les puissances européennes ont appauvri, humilié, tué des millions de personnes par l’imposition du système esclavagiste. Un livre écrit par les tenants de la théologie de libération a fait état de la quantité de richesses du monde en 1980. Selon cette étude 75% dela population mondiale meurt de faim pendant que les ressources disponibles sur la terre peuvent nourrir plus de 16 milliard de personnes, or on sait qu’on a environ six milliard de personnes en l’an 2000.
1 Ecclésiaste ch. VIII, verset 9
2 La capital, Tome I/ le capital google.com
L’ensemble de ces évènements malheureux, regrettables et condamnables a contaminé le monde jusqu’à...
tracking img