Justifier la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Promouvoir la démocratie ?

Depuis la réélection de Bush et son 2ème discours inaugural, la promotion de la démocratie tend à prendre le pas sur la lutte contre le terrorisme pour devenir le thème dominant de la politique et de la rhétorique américaine ainsi que celui du dialogue mondial.

Faut-il en conclure que la promotion de la démocratie est en train de devenir un objectif presqueuniversellement accepté, y compris par ceux qui refusent les actions américaines entreprises en son nom ? Existe-il un droit émergent à la démocratie ? L’Etat a la responsabilité de protéger les citoyens, s’il ne le fait pas, ce devoir passe t-il à la communauté internationale ? Si oui, cela implique que l’on parte des droits de l’individu et non ceux de la communauté ou de l’Etat.

Existe-il unedéfinition universelle de la démocratie, et celle que l’Occident veut promouvoir est-elle connotée socialement ? L’émancipation ou l’égalité des femmes sont-elles une exigence de nature politique, culturelle ou religieuse ? Bush dira pour expliquer les attentats du 11 septembre « ils détestent nos libertés ». C.Bell le rappelle, l’évolution intérieure des sociétés occidentales en matière de mœurspénètre le reste du monde par la globalisation ; elle est vécue par les fondamentalistes religieux et autres traditionnalistes comme un élément d’une politique délibérée d’agression.

Quelques règles provisoires semblent émerger pour éviter que la promotion de la démocratie ne provoque la même réaction de rejet. Chevallier tire des leçons de l’après-intervention :

• Ne pas imposer lesinstitutions démocratiques aux Peuples qui n’en veulent pas, mais soutenir ceux qui la réclament.

• Eviter autant que possible de heurter les sentiments d’identité ou de fierté nationale, culturelle ou religieuse, et favoriser les synthèses ou les compromis ad hoc entre les pcp démocratiques et les traditions des peuples concernés.

• Surtout donner le plus tôt possible la parole, et lesresponsabilités, à ces derniers. C’est « l’intervention respectueuse » ou « l’intervention modeste ».

L’Europe a plus agi par sa force d’attraction que par une politique active.

• Entre la force et la loi, il y a la norme, la coutume, la délibération et la négociation.

• Entre la dominance et la gouvernance, entre la monarchie universelle et l’égalité des Etats, entre laliberté d’action de ceux-ci et les contraintes dues à l’interdépendance économique et sociale, il y a place pour un régime semi-constitutionnel mixte, qui organiserait un équilibre entre inégalité et réciprocité, pluralisme et solidarité.

• Entre la rigidité des cadres juridiques et les bouleversements techniques, politiques et culturels, il y a place pour l’adaptation réciproqued’institutions ambigües et de changements contradictoires.

La force, la loi, la norme

Du côté européen, on semble considérer l’ONU comme l’arbitre unique ou du moins suprême, de l’usage de la force.

Les américains ne reconnaîtraient d’autre légitimité que celle qui vient de leur Constituions et de leur peuple. Ils ont néanmoins parfois tendance à refuser aux autres Etats ce même privilège. D’où ledroit qu’ils s’arrogent de juger les autres, et d’exécutés leur sentence sans être jugés eux-mêmes, d’être ultra-souverainistes pour eux-mêmes et ultra-interventionnistes chez autrui. Position proprement impériale. Thucydide «  la justice ne vaut qu’entre égaux, les forts font ce qu’ils peuvent et les faibles subissent ce qu’ils doivent ». De toute façon, la légitimité internationale est« intersubjective » (elle n’a de valeur que si il ya réciprocité). Rousseau «  le + fort n’est jamais assez fort pour rester le maître s’il ne transforme la force en droit et l’obéissance en devoir ». Le DI est fondé sur l’accord des Etats qui peuvent à tout instant défaire ce qu’ils on fait.

Quelle est l’origine de ces normes et leur autorité ?

Pour Rousseau, la légitimité de la loi repose...
tracking img