Kafka la métamorphose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La m�tamorphose�? De qui�?
Comment mieux d�finir ce terme qu'en cherchant sa signification dans le dictionnaire�? M�tamorphose d�signe un changement de nature ou de forme tel que ce qui est transform� n'est plus reconnaissable. En biologie, le terme d�signe, chez les insectes principalement, un changement de forme qui marque l'arriv�e au stade adulte (d'ailleurs adulte signifie "arriv�").D'ailleurs, � la derni�re ligne de la nouvelle, observez que les parents songent � marier Grete.
Bien entendu, ici, on parle principalement de la m�tamorphose de Gregor en animal, c'est la m�tamorphose la plus �vidente et la plus visible. En plus de sa m�tamorphose physique, Gregor ne parvient plus � dire ��Je peux��. En effet, il perd ses capacit�s et n'est plus tout � fait lui-m�me. Il d�sirecontinuer � faire ses choses normalement mais ne se rend pas compte que ce n'est plus possible�! Il a chang�! Il perd �galement une deuxi�me chose extr�mement importante, un deuxi�me trait de son humanit�: sa relation avec sa famille, son entourage sur lequel il vivait repli� car il ne songeait pas � se marier ni � cr�er sa vie ailleurs. Cette m�tamorphose est donc une catastrophe tant pour lui que pourson entourage. Cela aura des cons�quences positives et n�gatives.
A la r�flexion, le terme peut tr�s bien d�signer la transformation de la famille comme si la r�duction � l'animalit� de Gregor les lib�rait, leur permettait d'acc�der � la pleine humanit� du travail, du loisir, de la joie de faire des projets ensemble: "�tre avec".
On pourrait dire aussi qu'il est incontestable que le termem�tamorphose prend sa signification dans la derni�re phrase: Grete ne s'�l�ve-t-elle pas, telle un papillon qui quitte l'ali�nation de la chrysalide, transform�e qu'elle est par la disparition de la terrible pression morale que son fr�re faisait peser sur elle: elle acc�de � la libert� naturelle, la puissance de mouvoir son corps vivant � son gr�. Elle est m�re pour la gr�ce, la danse et l'amour. Si letexte se termine sur une aube nouvelle, elle n'est ni pour Gregor, ni pour Kafka�; celui-ci d�sirant, on imagine, passer son d�sarroi � travers la situation de Gregor.
La mort qui nourrit la vie�?
La m�tamorphose d�signe implicitement la mort qui nourrit la vie. La mort de Gregor semble en effet desserrer l'�tau qui �touffait sa famille: celle-ci devient alors chaleureuse, joyeuse, humaine. Lavie de la famille commence ou ��recommence�� apr�s la m�tamorphose de Gregor mais �galement et surtout apr�s sa mort�! L'origine de cet �tau reste un myst�re. Une contrainte p�se peut-�tre sur Grete: en renon�ant inconsciemment mais r�ellement � la prohibition de l'inceste, il n'est pas impossible que Gregor ait commenc� son devenir-animal. Quoiqu'il en soit, Gregor, par la mort, par la mort del'animal qu'il est devenu devient un simple objet que l'on peut balayer, une chose, un corps parmi les corps. Et voil� l'entourage lib�r� du devoir d'assistance, autre trait de l'humanit�. C'est donc qui la b�te � la fin�? L'homme avec son corps animal qui a subit la m�tamorphose physique ou l'homme qui est heureux de la mort de l'un de ses proches, qui a donc une mentalit� bestiale�?
�Lam�tamorphose appara�t alors comme un instrument de v�rit�, mais d'une v�rit� bien d�routante car elle est multiple et change suivant les points de vue ... Le point de vue de Gregor nous est bien connu jusqu'� sa mort, mais apr�s sa mort, le r�cit continuant, d'autres points de vue nous laissent dans la perplexit� la plus grande. La v�rit� ne serait-elle qu'un flux d'apparence? Alors nous ne saurions ce qu'estl'homme et encore moins ce qu'est l'animal !
- Gregor grand g�n�reux qui se sacrifie ou grand �go�ste qui tisse sa toile de sa chambre qui a trois portes?
- Gregor une pauvre victime ou un bourreau?
- Gregor condamn� � mort par un destin ("�tre pour la mort") ou par son entourage?
La v�rit� appara�t donc comme le r�sultat d'un choix arbitraire, d'une suite d'interactions: elle change...