Kafka la metamorphose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Métamorphose

de Franz Kafka


La Métamorphose (Die Verwandlung) est écrit par Franz Kafka, publié en 1915. Il s'agit d'une de ses œuvres les plus célèbres avec Le Procès. On suit l'histoire de Gregor Samsa, un vendeur qui se réveille un matin transformé en un « monstrueux insecte ». Ce récit a souvent étéinterprété comme un conte sexuel symbolique, c'est pourquoi il a été fréquemment associé à l'existentialisme* (cf fin introduction)par les critiques.
La Métamorphose est ouverte à une multitude d'interprétations ; le livre de Stanley Corngold (The Commentator's Despair) en dénombre plus de cent trente. Les plus évidentes évoquent le traitement social d'individus différents. D'autres abordent lasolitude et le désespoir qu'engendre une mise à l'écart.
*L’existentialisme est un courant philosophique et littéraire qui postule que l'être humain forme l'essence de sa vie par ses propres actions, en opposition à la thèse que ces derniers lui sont prédéterminés par quelconques doctrines théologiques, philosophiques ou morales. L'existentialisme considère donc chaque personne comme un êtreunique qui est maître non seulement de ses actes et de son destin, mais également - pour le meilleur comme pour le pire - des valeurs qu'il décide d'adopter.
Dans La Métamorphose, Franz Kafka interroge la condition humaine. Comment Gregor Samsa devenu vermine, peut-il subsister dans une société bien organisée, fondée sur des valeurs qui ne sont pas ou plus les siennes ? La représentationsociale prédomine, chacun étant soucieux de son paraître et de son parcours individuel. Cette métamorphose le rendant plus humain à nos yeux que ceux qui l’entourent, notre parti pris sera de représenter Gregor Samsa par un homme, tandis que la société dans laquelle il évolue entre humain et vermine.
Dans La Métamorphose, Gregor transformé dès le début en «vermine» commence a perdre toute capacitéhumaine jusqu’à son inutilité sociale, inspirant jusqu’au dégoût de sa famille qu’il faisait vivre a lui tout seul -ou presque-.
Ainsi on suit l’intrigue par les différents sentiments qu’éprouve la famille a son égard et leurs évolutions.
Il en échappe plusieurs étapes principales, comme la maltraitance, la négligence puis l’abandon.
Ainsi l’intrigue se divise en neufs parties chacune ayant unrôle très précis par rapport aux interprétation effleurées au dessus.
I partie : Réveil de Gregor et découverte de son nouveau corps
II partie : Remarque sur la transformation de Gregor
III partie : Réaction de la famille
IV partie : Changement de comportement de la sœur (par obligation)
V partie : Changement de comportement de la mère (qui veut voir son enfant)
VI partie : Transformation dela chambre de Gregor
VII partie : Souhait de sa famille : mort de Gregor
VIII partie : Mort naturelle de Gregor
IX partie : Reprise de la vie normale pour la famille

Malgré le coté fantastique de l’oeuvre, l'idée est plutôt métaphorique. Au départ le propos de Kafka est plutôt de traduire une souffrance par des métaphores (peut-être celle qu’il aurait subit de son père), seul moyen d'échappera la censure du moment dans un pays très différent.

Extraits:
Arrivée du personnage.
Un matin, au sortir d’un rêve agité, Grégoire Samsa s’éveilla transformé dans son lit en une véritable vermine. Il était couché sur le dos, un dos dur comme une cuirasse, et, en levant un peu la tête, il s’aperçut qu’il avait un ventre brun en forme de voûte divisé par des nervures arquées. La couverture, àpeine retenue par le sommet de cet édifice, était près de tomber complètement, et les pattes de Grégoire, pitoyablement minces pour son gros corps papillotaient devant ses yeux.
«Que m’est il arrivé?» pensa-t-il. Ce n’était pourtant pas un rêve...

En attaquant la première page du livre on peut se rendre compte que l’auteur commence par l’apparition direct de notre héros dans son lit au...
tracking img