Kafka

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3947 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse thématique de la métamorphose de Kafka

Dans la métamorphose, Kafka joue expressément l’ambiguïté, il commence comme un livre banal, réel, mais qui est en même temps irréaliste. En fait, tout est irréel, mais on parvient toujours à trouver une explication simple qui nous prouverait que l’histoire n’a rien d’irréel. Cependant, on ne parvient jamais à être sûr à 100%.
Le récit enlui-même, se veut réaliste et pas fantastique. Tout est décrit comme si c’était vrai, pas comme si c’était scientifiquement inexplicable. Personne en effet ne trouve que quelque chose d’anormal se produit. Au contraire, une sorte de haine et de dégoût se développe. Il y a une pitié pour cette « chose ». On a l’impression qu’on découvre sans cesse une situation, et qu’on n’a pas d’autre choix que del’assumer. Il s’agit d’une métamorphose de l’auteur ; c’est à la fois l’image de l’auteur, et un miroir de la société qui condamne les gens différents.
C’est un portrait terrible de la société que Kafka nous offre, car Greg fait tout pour disparaître et accepte son sort sans essayer de comprendre. Greg n’est pas comme un parasite, il est véritablement un parasite ! Il ne se contente pas simplement delui ressembler. Au moment où il meurt, tout redevient normal, on a l’impression que le monde reprend son cours normal, sans se soucier de sa disparition. On a presque l’impression qu’il s’agit d’un soulagement.
Sa sœur est sincère au début, mais finalement, c’est elle qui l’enferme encore le plus (mauvais comportement sur la fin). Greg n’est pas aimé, n’est plus aimé, il ne lui reste plus deraison de vivre, il est juste encombrant. Il ne lui reste qu’à se suicider discrètement pour ne plus être une charge pour ceux qui l’entourent. De plus, sa mort se p^produit de façon si discrète qu’elle semble passer inaperçue. Son corps, découvert par une femme de ménage extravagante permet à Kafka de faire un superbe contraste avec sa condition à lui, qui se fait on ne peut plus petit !
Ce romanest dépourvu de tout romantisme, de souffrance, de tristesse ; aucun sentiment ne transparaît vraiment. La manière d’écrire de Kafka est très sobre, c’est ça qui rend le texte porteur.

Kafka a parsemé le texte de touches d’humour, mais cet humour (noir) transforme le texte en une histoire encore plus catastrophique. Kafka énonce les choses avec une non gravité, et dès lors, les chosesparaissent dès lors encore plus aberrantes aux yeux du lecteur. C’est ce sentiment d’humour et de déchirement qui fait que la plupart des romans de Kafka n’ont pu être terminés (ils étaient parvenus à un point trop horrible). Kafka était parvenu à la fin du schéma narratif, mais pas des sentiments, ce qui laisse souvent le lecteur sur sa fin, car on se retrouve souvent à une situation bien pire comparéeau début de l’histoire.

La métamorphose, Franz Kafka

Franz Kafka est un écrivain issu d'une famille juive germanophone installée à Prague à la charnière du XIXème siècle et du XXème siècle. La Métamorphose est une nouvelle écrite par Kafka en 1912 qui est également une année très sombre pour l'auteur : il hait son métier, sa famille et l'atmosphère pesante qui en découle se retrouve dansses écrits. La Métamorphose, qui compte une centaine de pages, raconte la vie de Gregor Samsa qui s'est réveillé un matin transformé en insecte géant. Étant, dans sa famille, le seul à travailler, Gregor doit alors affronter le rejet de sa famille et de la société en général. Il est enfermé et isolé dans sa chambre car les membres de sa famille ne supportent pas sa vue. La nouvelle s'achève par lamort du personnage, avec cet épitaphe : « Venez donc voir, il est crevé, il est là, il est couché par terre, il est crevé comme un rat » Pourquoi métamorphoser ? Si la métamorphose est un sujet traditionnel, Kafka ne lui donne t-il pas également un aspect original et unique. Faut-il noter également, en tant que caractéristique récurrente de l'auteur, le thème de l'exclusion et la dimension...
tracking img