Kant - "le travail", explication de texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’enfance est censée être cet âge protégé qui n’est pas touché par les responsabilités pesant sur les adultes, et à ce titre, elle semble devoir échapper à ce qui pèse le plus sur les épaules des ainés : le travail.

Sur une conception de l’enfant comme un être innocent, inconscient du monde qui l’entoure et de la place qu’il devra y prendre, on pourrait soutenir la thèse selon laquelle ilsdoivent être exclu du monde du travail, et être laissé aux joies du jeu, de la découverte gratuite et oisive du monde. Cependant, à cette vision, s’opposent ceux qui pensent que si le futur adulte doit être avant tout marqué par le travail, alors c’est dès l’enfance qu’il faut s’y préparer. Telle est, par exemple, la thèse que Kant soutient dans ses Réflexions sur l’éducation : parce que le travailest ce qui constitue la marque spécifique de l’homme, alors l’éducation se doit d’y former l’enfant en l’y habituant peu à peu.

Une telle affirmation s’appuie chez lui sur deux éléments complémentaires : tout d’abord la conception du travail comme étant essentiel à l’homme, puis la remise en question de l’idée selon laquelle le labeur serait une punition divine à laquelle nous échapperions sinous étions, tels Adam et Eve, au paradis, ce qui permet à Kant d’établir en un troisième temps le travail comme le meilleur moyen d’échapper à l’ennui, ce qui paraît primordial si on voit en celui-ci l’occasion de se replier sur soi-même.

En affirmant que le travail est une chose primordiale pour un enfant, Kant nous montre que l’éducation, et la culture qui en est l’aboutissement, estprimordiale et déterminante.

- Primordiale car sans culture et donc sans connaissance, l’homme n’est rien.
Il se définit par ses acquis, ses connaissances, ses références. Le paradoxe est que toute éducation acquise est transmise par un tiers. Sans cette chaîne de transmission, aucune idée, aucun concept ne peut être délivré. Mais le problème est que l’éducateur n’est pas éduqué parfaitement.C’est pourquoi l’éducation est elle-même susceptible de progrès et contribue au progrès de l’humanité en général.
Pour Kant, « l’homme est un animal qui a besoin d’un maître. Mais où va-t-il trouver ce maître ? Nulle part ailleurs quand l’espèce humaine. Or ce maître à son tour est tout comme lui un animal qui a besoin d’un maître »

- Déterminante car l’éducation est ce qui nous éloignedes animaux qui agissent par instincts, ce qui donne à l’individu un certain nombre de caractéristiques propres à l’espèce.
Contrairement à l’animal, l’homme est libre : ses actes ne sont pas guidés par un instinct propre à l’espèce humaine, cette absence de détermination se transforme en perfectibilité. L’homme parce qu’il est libre est perfectible, ses possibilités sont illimitées : elles nesont pas limitées par l’instinct.
L’éducation humaine consiste donc à faire progresser l’être humain.
Le but de l’éducation pour Kant est l’autonomie, par opposition à l’hétéronomie (conduite régie par les lois reçues de l’extérieur). Rousseau parle de l’animal en ces termes – « une raison étrangère (l’instinct) a déjà pris soin de tout pour lui ».

- Déterminante car c’est ce quinous démarque des autres et qui nous individualise.
Ici, Kant s’oppose fermement à tout laxisme laissant l’enfant « libre » de faire ce qu’il veut, mais on remarque toutefois qu’il ne s’agit pas de proposer qu’on fasse travailler les enfants, mais qu’on leur enseigne à le faire, afin qu’ils en soient capables.

Par cette deuxième affirmation, Kant nous indique tout d’abord que l’homme est unanimal.

En effet, l’homme est au même statut que l’animal sur le fait que c’est un être vivant pourvu d’un corps. Donc comme l’animal, il possède des sens, l’instinct de survie (la reproduction et la défense) et des besoins.
Cependant, Kant, dans cette phrase marque aussi une opposition entre ces deux êtres. Seule une chose les différencie : l’intelligence, et plus précisément la conscience....
tracking img